jeudi 9 juillet 2009

Un léopard sur le garrot

Jean Christophe Rufin



Bien intéressant cet itinéraire menant de la médecine à l'écriture: parcours pas vraiment choisi, fait de rencontres et de hasard, mais n'en est-il pas ainsi de toutes les destinées? Combien de fois croyons nous choisir alors que nous sommes choisis...Il est clair ici que le chemin a atteint son but : la lectureest agréable, elle fait transparaître un accomplissment de soi. On comprend aussi le caractère éclectique  des romans de JC Rufin, reflet de sa vie si variée. Seul (mini)bémol, cette vision archaïque de la médecine, en particulier celle des années 80, qui donne l'impression que Rufin a traversé cette époque comme dans une pièce de théatre, jouant un rôle , qui ne lui convenait paut-être pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire