dimanche 31 janvier 2010

Le club des incorrigibles optimistes

Jean-Michel Guenassia



736 pages de bonheur...Dès le départ on est captivé par l'histoire de Michel, lecteur compulsif, joueur de babyfoot, et ....futur photographe? Ce qui nous permet de nous replonger dans les années 60, que l'auteur retrace sans lourdeur, mine de rien, à travers les destins croisés des clients du Balto, joueurs d'échecs immigrés qui se rencontrent dans une arrière-salle du café. On y rencontre même Sartre et Kessel.
La famille de Michel est confrontée à toutes les absurdités de la guerre d'Algérie, les rapatriements, et les conflits qu'ils suscitent, les engagements et les désertions.
Pour terminer de façon dramatique, et terriblement émouvante

A lire absolument

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire