jeudi 17 juin 2010

Monster

Patrick Bauwen



Outre le fait d'enseigner aux foules la gestion des bobos de la vie quotidienne dans des spots télé qui pourraient être sponsorisés par «Blancodent», Patrick Bauwen a bien étudié et retenu les recettes d'un bon polar (à la Robin Cook, qu'il cite d'ailleurs) : intrigue complexe, descente aux enfers du héros, et dénouement inattendu)
Très efficace, on ne s'ennuie pas une minute, et l'on a envie de passer à la suite, annoncée vers la fin du roman 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire