dimanche 27 mars 2011

Ce que je sais de Vera Candida

Véronique Obaldé



 

Après l'Amérique du Nord avec Gueule-tranchée, c'est l'Amérique du Sud avec sa luminosité.Pour rompre la funeste répétition de l'histoire familiale, Vera Candida s'enfuit loin de sa mère et de sa grand-mère, pour élever sa fille, elle aussi née d'un viol.
C'est la maladie qui la ramènera sur les lieux de son enfance (trop tard ou pas?)
Un récit émouvant, positif, avalé en quelques heures à la faveur d'une insomnie




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire