mardi 13 septembre 2011

Mygale

Thierry Jonquet























Richard, chirurgien plasticien de renom, séquestre une jeune femme chez lui.
Vincent, se retrouve prisonnier d’un inconnu sont le comportement est pour le moins étrange. L’auteur analyse également à cette occasion les manifestations du syndrome de Stockholm qui lie la victime à son bourreau
Peu à peu, les faits se précisent, mais le dénouement de l’intrigue est époustouflant : il est impossible de faire le lien entre ces personnages avant d’arriver quasiment à la fin du roman. 
Très efficace, court, ce roman rapidement lu est un excellent . Je me  demande comment Almodovar s’en est sorti pour le mettre en scène. A voir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire