vendredi 11 novembre 2011

Et Nietzsche a pleuré

Irvin Yalom





  • Poche: 512 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (31 mars 2010)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253129453
  • ISBN-13: 978-2253129455











Nous sommes à Vienne, au début du XXè siècle. Nous vivons le quotidien d'un médecin et de ses patients. Pas n'importe lequel : Joseph Breuer, le père légitime de la psychanalyse. Et pas n'importe quel patient : Nietzsche, en proie à de nombreux maux lui a été confié par Lou Salomé, âgée de 21 ans et dotée d’une forte personnalité. Freud est dans la confidence.
La rencontre (fictive) entre tous ces interlocuteurs qui deviendront des icônes de la pensée du XXè siècle fournit à l'auteur  l'occasion de disserter sur de nombreux sujets et en particulier sur la relation médecin malade, ou sur le bien fondé de la révélation d’un pronostic défavorable. De même que Nietzsche, par la plume de l'auteur, nous fera part de quelques unes de ses grandes théories philosophiques : choisir sa vie, Dieu est mort....
La mise en scène de l'activité quotidienne des différents personnages donne beaucoup de vie au roman. La construction est également habile : le jeu du chat et de la souris élaboré par Breuer pour contraindre Nietzsche à se soumettre à une investigation médicale, finira par piéger le bon docteur, qui se retrouvera malgré lui en situation de patient, et prêt à remettre en question sa vie privée ou professionnelle. Tour à tour manipulateurs et manipulés, les deux hommes s’affronteront en joutes verbales de haut niveau.
Difficile de faire la part du réel et du fictif, car tout est plausible. Ce sont les notes de l’auteur qui révèlent la supercherie, fort habile, de la rencontre des deux protagonistes.
C’est un texte fort, intense, qui je pense, restera longtemps imprégné dans ma mémoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire