samedi 17 mars 2012

Alter homo

Romain Mageau










Cela commence par la mise en place d’une trame classique : le microcosme d’une unité de recherche en paléontologie, avec les rivalités et guerres de succession que l’on s’attend à trouver lorsque la passion qui pourrait sous-tendre ce choix de carrière fait place aux luttes de pouvoir . Souhaitant le maintenir dans l’ombre, le directeur de l’institut confie à Daniel Simon une mission qui aurait dû être une simple formalité sans intérêt. Ce fut une erreur :  l’analyse des ossements découverts va bouleverser profondément toutes les connaissances établies à ce jour. Ces vestiges constituent la preuve qu’une civilisation très évoluée occupait la planète il y a plus de 200 000 ans 

Daniel Simon et sa jeune collaboratrice vont se consacrer corps et âme à l’élucidation de ce mystère : qui étaient ces êtres? De quelle façon leur lignée s’articule-t’elle avec celle des humains? Comment vivaient-ils? Et surtout qu’est ce qui a été à l’origine de leur disparition?

La construction de ce roman que l’on pourrait qualifier d’uchronie post-apocalyptique, est fort habile. A partir d’une situation tout à fait ordinaire, les étapes de l‘intrigue sont amenées très graduellement,  et peu à peu le lecteur se retrouve au sein d’un récit qui donne le vertige, avec un suspens sans cesse maintenu, sans aucune longueur, ce qui rend la lecture très agréable. Les allers et retours entre les différentes périodes sont très bien coordonnées de sorte que l’on ne peut s’y perdre

Les personnages sont attachants et l’on ne sait d’eux que ce qui est nécessaire  pour ne pas révéler le fin mot de l’histoire.  Leur histoire personnelle est mise au second plan, juste là pour rappeler que quelque soit l’époque, il est toujours difficile de trouver l’équilibre entre vie de famille et vie professionnelle quand celle-ci est passionnante, et cela que l’on soit homme ou femme.

Les civilisations perdues constituent un thème classique  dans le domaine de la science fiction et sont l’occasion de livrer un certain nombre de message d’avertissements sur le mode «ne faites pas les mêmes erreurs que nous, protégez la planète». Les informations que nous délivrent actuellement les médias concernant l’évolution de notre environnement prennent ici un relief particulier. Ce destin est-il inéluctable?

Lu sur Sony PRS T1




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire