samedi 7 juillet 2012

Apocalypse Bébé

Virginie Despentes







  • Broché: 352 pages
  • Editeur : Grasset (18 août 2010)
  • Collection : Littérature Française
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246771714
  • ISBN-13: 978-2246771715








Valentine a disparu. Fugue, enlèvement, meurtre? Pour Lucie, détective privée, il ne va plus s’agir de la suivre mais de la retrouver. La prime justifie les moyens : elle se fait aider par la Hyène, dont le surnom est à l’image du personnage.



On est alors embarqué dans un tourbillon de personnages plus déglingués les uns que les autres, chacun bien droit dans les bottes de sa propre logique, sur les traces de cette gamine paumée, égarée au sein de sa famille tuyau-de -poêle.

Personne n’y échappe. Avec une acuité cynique et clairvoyante, Virginie Despentes dézingue. Les bourges, les ratés, les nantis, les pauvres, les cons et les intelligents, tous dans le même panier. C’est toute notre société qui est passée au décapant, non dilué. 

Le style est abrupt, mais adroit, les dialogues plus vrais que nature. Ni métaphore ni euphémisme, du brut de décoffrage. Et ma réticence à le lire (mes précédentes incursions dans l’univers de l’auteure n’avaient pas été, loin s’en faut, une expérience extatique) s’est trouvée métamorphosée en un vrai plaisir de lecture, d’autant que le mystère de la disparition de la gamine agit comme une carotte devant le nez d’un âne.

Même si l’on est conscient de ne pas vivre au pays de Candy, ou des Bisounours, il est certain cependant que cette vision du monde est celle du verre à moitié vide. Et il vaut mieux ne pas être trop dépressif pour ressortir indemne de ce type de roman.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire