mardi 7 août 2012

L'insomnie des étoiles

Marc Dugain








  • Poche: 241 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (5 avril 2012)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070446409
  • ISBN-13: 978-2070446407










A la fin de la seconde guerre mondiale, alors que la capitulation allemande est officielle, les temps restent troublés, les blessures infligées aux cibles hétéroclites qu'un simulacre de logique ne parvient pas à justifier sont encore béantes. Les terres occupées sont encore plus vulnérables car plus prédisposées à la confusion des sentiments et des idéaux, la promiscuité abolit l'illusion des alibis.

Le prélude au récit met en scène une jeune fille, allemande, seule dans une ferme désolée , subsistant grâce à de maigres réserves de pomme de terre et d'oignons; la perte de ses lunettes l'isole dans une quasi-cécité. C'est dans ce contexte qu'une bande mal intentionnée procède au pillage de ses maigres biens : elle ne doit sa survie qu'au comportement trouble d'un des policiers présents, qui lui laisse un fardeau lourd à porter, dans tous les sens du terme. Lorsqu'on la retrouve quelque temps plus tard quasi mourante, ses explications paraissent suspectes au capitaine Louyre. Ce dernier mène l'enquête, persuadé qu'un arbre cache la forêt.

Ce sont les personnages qui constituent l'intérêt majeur de ce roman, car il est difficile,de s'accrocher à une trame consistante à l'intrigue : le capitaine ne connaîtra jamais la réponse à la question qui l'entraîne dans sa quête de vérité, ( ce qui ne dérange pas le lecteur qui, lui, est au courant dès le départ). Il dérive sur une affaire de plus grande envergure, au lien très ténu avec l'histoire de la jeune fille. Et cette affaire elle-même est minimisée par le suspect principal, au regard de l'ampleur incomparable d'une autre barbarie qui méritera le nom de génocide.


Si l'on y trouve de somptueux passages conférant un réel plaisir de lecture, on regrette tout de même une argumentation plus réaliste qui guiderait le lecteur selon un lien logique plus palpable. D'autant que les révélations finales n'ont rien d'inattendu.

Quant au titre, il reste pour moi un mystère...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire