dimanche 20 janvier 2013

Trois ombres au soleil

John.henry






Editions Chloé des Lys
274 pages
ISBN : 9782874596674












C’est une curieuse aventure que la rencontre avec un livre voyageur! C’est lui qui vous choisit...Pas de bouche à oreilles, pas de critique alléchante, pas de battage médiatique, il croise simplement un jour votre chemin. Celui-ci m’avait été proposé par son auteur, à condition de bien vouloir jouer le jeu, c’est à dire le lire et le transmettre, quelle qu’en soit la modalité.


 Autre gageure, c’est facile sur la toile, presque anonymement, de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité sur nos impressions de lecture. Mais là, c’est l’auteur lui-même qui nous demande humblement «Alors vous en pensez quoi?»...Alors gros ouf de soulagement après quelques pages : je ne blesserai personne : oui j’ai aimé cette histoire, qui confronte un jeune adulte en galère, qui fait partie de cette jeunesse qui pour raisons économiques planétaires n’a pas vraiment son avenir devant elle, et la «séniorité» sous les traits de Marie qui ne sait pas si elle a envie de lutter jusqu’à l’aube.  

C’est l’informatique qui va les réunir : pas Meetics, mais le souhait d’une mamy qui voudrait voir les vidéos de son petit-fils sur Internet. Alors la bande de copains de Marie se  lance dans l’aventure. Et c’est notre looser qui se retrouve un peu malgré lui guide au pays de l’informatique pour les vieux nuls. Ajoutons à cela une histoire d’amour perdue d’avance et de curieux rendez-vous par le truchement de petits messages qui arrivent dans les poches on ne sait comment : voilà de quoi distraire le lecteur tout au long de ces 260 pages.

L’écriture est vive, au risque parfois d’être confuse, lorsque l’action surgit ou que notre anti-héros se perd dans ses délires arrosés. Les méditations de Marie apportent un contrepoint salutaire au désordre spirituel du jeune homme.

Seul bémol, non littéraire : la typographie : certaines lignes sont «bourrées à bloc» au point de ne constituer qu’un seul mot, sans espace, ponctuation comprise. Très inconfortable.

Merci à John Henry pour cette belle rencontre. Le livre est prêt pour de nouvelles aventures

http://www.john-henry.be/ou-lit-trois-ombres-au-soleil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire