mardi 30 avril 2013

Compassion

Karen Armstrong











  • Broché: 279 pages
  • Editeur : Belfond (18 avril 2013)
  • Collection : L'esprit d'ouverture
  • ISBN-10: 271445111X
  • ISBN-13: 978-2714451118
  • Existe en ebook










Si la construction de l'ouvrage laisse penser que l'on a affaire à un guide de pratique spirituelle, avec ses douze étapes, le contenu est au final déroutant. Très savant, ce qui n'est pas étonnant compte tenu du parcours de l'auteur, spécialiste de l'histoire des religions. Chaque étape est ainsi illustrée de l'exemple des grands initiés de l'histoire des civilisations, Jésus, Bouddha, ou Mahomet. Et là, le bât blesse. Le récit des parcours est impressionnant, et il est difficile pour le néophyte en matière de compassion d'envisager d'emblée de s'aligner sur ces figures emblématiques. 

Le message en filigrane reste cependant tout à fait recevable : faire de la compassion, de la capacité à se mettre à la place de l'autre, pour comprendre son ressenti et ses actions , la base de nos relations humaines aussi bien dans le quotidien qu'à un niveau plus universel,  en élargissant progressivement les bénéficiaires de cette mansuétude . La démonstration est claire, et l'on aimerait que les instances qui nous gouvernent, et tous ceux qui détiennent l'autorité qu'elle soit politique ou religieuse lisent ces lignes et les mettent en application pour un monde meilleur. Mais si c'est nécessaire, ce n'est pas suffisant, et c'est notre implication personnelle, en tant que citoyen lambda, qui peut faire bouger les choses. Autant dire que rendre responsable de tous les malheurs de ce monde nos élus n'est pas la bonne voie.   

Il reste que l'ensemble n'est pas assez pratique pour une initiation individuelle sans coach, et peut-être pas assez théorique pour qui souhaiterait explorer la genèse de cette notion de compassion, tout en étant trop ardu pour la béotienne que je suis dans le domaine de l'histoire des religions. Qui trop embrasse mal étreint, le lectorat visé n'est pas facile à cerner


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire