mercredi 10 avril 2013

Les apparences

Gillian Flynn













  • Broché: 573 pages
  • Editeur : Sonatine (15 août 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841179
  • ISBN-13: 978-2355841170












81 critiques Babelio précédant la mienne, pour un roman publié il y a quelques mois, cela attire l'attention. Mais la méfiance reste de mise : les ventes d'ebook les plus a
nombreuses aux USA concernent des écrits de type Harlequin...

Ici les promesses sont tenues. 

Par quel mystère peut- on savoir dès les premières lignes que l'on ne pourra plus lâcher le roman avant la fin? Dans le cas présent, impossible d'imaginer que le papier est imprégné d'une substance hautement addictives, car c'est la version ebook qui m'a asservie immédiatement. Ce n'est pas la construction très adroite, alternant le récit du narrateur principal suspect, avec celui de la victime par le biais de son journal, écrit avant sa disparition. Mais ça, on ne le sait pas encore quand on parcourt les premières pages.

Alors c'est sans doute une façon de présenter les premiers personnages, qui fait que le lecteur se sent immédiatement en connivence. On craque tout de suite pour ce beau mec, journaliste, même si la crise est passée par là, le privant de son faire valoir professionnel.  Puis l'intrigue s'installe : ici la jeune épouse du narrateur, elle aussi attractive par son passé d'ex héroïne d'une série de livres pour enfants,  disparaît brutalement. Coup de tonnerre dans une ciel serein. Ou pas.

Puis de trahisons en rebondissements, le lecteur est baladé sur des sentiers cahoteux, propices à meubler la moindre insomnie ou le plus petit moment de répit au cours d'une journée de labeur. 511 pages? Elles défilent sans que l'on y prête attention. 

En filigrane, un instantané de la middle-class américaine contemporaine, prompte a crier haro sur le baudet  ( même si notre héros ne mérite pas ce qualificatif) pour peu qu'une mise en scène médiatique .


Bien entendu, c’est aussi le genre de récit où l’on à la fois tenté d’accélérer pour connaitre le dénouement , et de ralentir pour prolonger le plaisir de lecture...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire