mercredi 16 octobre 2013

Faire le ménage chez soi. Faire le ménage en soi

Dominique Loreau








  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Marabout (30 mars 2011)
  • Collection : Psychologie
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2501071697
  • ISBN-13: 978-2501071697
  • Existe en ebook











Et si l’entretien de sa maison était une pratique spirituelle. Sans gourou. Sans cotisation, sans même sortir de chez soi et pour cause?  Dominique Loreau prêche ici une convaincue : un coup d’oeil sur le foutoir dans la chambre de mes ados m’en a persuadée,  c’était le reflet de leur difficultés d’être. 

Faire le ménage est une activité majeure au sein des temples zen, faire le vide en soi, c’est aussi lutter contre l’entropie ambiante. Purifier le lieu où l’on vit pour se purifier. 
Et lorsque nous parvenons à valoriser l’action même de faire le ménage, non pour atteindre le but, c’est à dire la propreté mais par la noblesse même du rituel, alors ce n’est plus une corvée. 
Le mot rituel a son importance car c’est la mise en place de routine qui allège la tâche. Sans rigidité. Sans différer. Perfectionnisme et procrastination sont les deux ennemis de la progression. 

Après l’aspect métaphysique, suit la pratique. Produits de bases, pas chers, écolos, et efficaces : vinaigre, bicarbonate, savon noir et ...eau suffisent pour que tout brille.

Enfin dernier avantage : cela remplace la séance sportive  : pas de matériel couteux, pas de tenue réglementaire, pas d’horaires stricts ni de trajets en voiture pour s’y consacrer. Stretching, assouplissement, fessiers, abdos, tout est sollicité.

Livre à ranger soigneusement à sa place et à épousseter périodiquement





Les règles sont quelque chose imposé du dessus (gouvernement, religion, société, famille...), alors que la discipline est quelque chose que l'on s'impose, parce que l'on sait que cela va nous apporter un plus, par exemple l'énergie ou la sérénité

Prendre soin des minuscules riens dont -sans en avoir toujours conscience- nous dépendons pour vivre est une tâche qu'il nous est loisible de remplir avec plaisir, élégance et charme. Il est possible de s'y adonner avec sérieux et enjouement, mais aussi avec dignité et patience, des vertus à peu près oubliées par une société consumée par l'insatiable besoin de paraître

Le désordre d'un logis peut refléter un état psychologique perturbé et a le pouvoir d'ébranler le bel édifice intellectuel de la pensée tandis qu'une maison rangée a un effet bénéfique sur le moral

Faire son ménage, c'est être autonome, produire de l'énergie et la générer. C'est ne pas attendre que les autres nous viennent en aide. C'est être responsable de sa vie et non pas agir comme un assisté. C'est réaliser que les difficultés que nous rencontrons ne viennent bien souvent que de nous. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire