dimanche 12 janvier 2014

La fille des louganis

Metin Arditi






  • Poche: 237 pages
  • Editeur : Actes Sud (17 août 2009)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742784829
  • ISBN-13: 978-2742784820











Destination : la Grèce, dans la petite île de Spetsos. Le propos débuté dans la violence : Spiros et Nikos perdent la vie sur leur bateau de pêche en manipulant la dynamite qu'ils utilisent pour tuer les poissons. La mort des deux frères n'est pas un accident. Une faute a été commise, entraînant la vengeance  et le suicide. Mais rien n'a été révélé, et le secret aura des conséquences dramatiques. Sans répit sur les traces de sa fille qu'on lui a retirée dès la naissance, X sombre dans une tristesse infinie. L'oubli est impossible et la quête sans fin.

Malgré l'ambiance mortifère du récit, jonché de deuils et de séparation, Métin Arditi nous offre là un récit empreint d'une grande sensualité : les amours se disent et se vivent quels que soient les sexes et les générations.   Les corps s'unissent et les couples se créent, à plus ou moins long terme. Seule notre héroïne, encore attachée au père disparu de son enfant perdu, s'isole dans un deuil sans concession. 

Il n'est pas question là de révélation tardive en guise d'appât pour le lecteur qui connaît des la départ la donne. Le seul suspens réside dans la recherche de l'enfant perdue, mille fois fantasmée, mille fois suivie en vain dans la rue, sur de maigres indices, l'âge, la couleur des cheveux ou des yeux. 

L'écriture retranscrit bien les états d'âme des personnages, leurs incertitudes et leur désespoir, la symbiose est aisée avec l'héroïne dont on partage les doutes et les espérances. Quelques coups de griffes  au passage pour certains personnages secondaires viennent alléger le propos. 


C'est facile et agréable à lire, mais il n'est pas certain que l'ensemble résiste aux limites de la mémoire .  




















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire