jeudi 16 avril 2015

Le palais de verre

Simon Mawer








  • Broché: 580 pages
  • Editeur : Le Cherche Midi (10 mai 2012)
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Céline Leroy
  • ISBN-10: 2749118204
  • ISBN-13: 978-2749118208
  • Existe en version numérique








Le personnage central de cette histoire familiale est inhabituel : c’est une maison, une maison résolument moderne, création d’un architecte avant-gardiste du début du vingtième siècle. En son coeur une pièce de verre, ornée d’une paroi d’onyx, et qui verra les réceptions d’une famille heureuse sans soucis autres que ceux des classes aisées, jusqu’à ce que la guerre et ses promoteurs viennent rendre obsolètes les aspirations au bonheur de tout un continent. La Tchécoslovaquie est au premier rang, et jusqu’au dernier moment veut croire qu’elle sera épargnée des supplices que subissent ses voisins. C’est alors l’exil, seul choix des victimes d’un choix politique fondé sur la haine aveugle, et l’abandon de la maison de lumière. S’y installent, un laboratoire d’anthropométrie expérimentale nazi, puis au décours de ces périodes troublées un gymnase pour enfants handicapés. Comment renouer avec ses occupants originels? Le chemin est fait de hasard et ne nécessité. Et ce qui doit advenir advient.

C’est un survol de tout le vingtième siècle que nous propose de façon originale Simon Mawer. Avec un crescendo d’émotions et une accélération tangible des événements. L’histoire débute lentement, et monte en puissance au fur et à mesure des chapitres.

On se complait à voir évoluer les personnages, à la façon d’un puzzle à l’envers : pièces en place au départ, dans une apparente immuabilité, qui se dispersent au gré des exigences du destin.


Fresque historique et sociale, habilement mise en scène, pour un bon moment de lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire