samedi 11 juin 2016

Silo

Hugh Howey







  • Broché: 557 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions; Édition : Actes Sud Editions (28 septembre 2013)
  • Collection : ROMANS, NOUVELL
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Yoann Gentric et Laure Manceau
  • ISBN-10: 2330024304
  • ISBN-13: 978-2330024307







Et si l’avenir de l’humanité se dessinait sous terre? Dans 150 étages organisés,  où se répartissent maintenance, cultures hydroponiques, nursery, habitations, administration….Et chacun à sa place dans le silo, les hommes et les femmes. Peu d’enfants : un silo ne peut se permettre la surpopulation, alors pour  se reproduire, il faut que quelqu’un meure. De sa mort naturelle ou banni pour rébellion étouffée dans l’oeuf. Et le bannissement, c’est franchir le seuil du building à l’envers, revêtu d’une combinaison qui ne permet que quelques minutes de survie, qui sont utilisées pour le nettoyage des écrans qui donnent l’illusion aux occupants de contempler ce qu’il reste d’une planète morte (un peu comme ces habitants d'une caverne qui contemplaient des ombres selon un certain Platon...)

A l’étage des machines, une sacrée petite bonne femme accomplit sa tâche avec obstination et intelligence. Par un concours de circonstances  complexes et dont on ne peut comprendre les enjeux à ce stade, elle est amenée à percevoir des éléments du fonctionnement du silo qui sont plutôt inquiétants et surtout perturbants. Et comme elle n’est pas la seule à s’étonner de certaines disparitions, la puissance du système de contrôle et d’élimination de tout rebelle potentiel suffira-t-elle pour que l’Ordre soit maintenu?

Le lecteur est immergé dès les premières pages au coeur de l’action : la compréhension du mode de vie de cette humanité future se construit peu à peu. Rien de descriptif, c’est l’action qui amène la connaissance. Quelques personnages forts permettent de créer un attachement rapide.
Et lorsque les événements se précipitent, c’est trop tard, on est déjà pieds et poings liés, condamnés comme les habitants du silo à ne pas sortir du livre avant d’en savoir plus.

Comme souvent dans les romans post-apocalyptiques, on se retrouve devant une organisation totalitaire :  la tête pensante détient les clefs historiques, dont le peuple est tenu à l’abri, et contrôlé via un simulacre de religion.

Une question rémanente, que se pose aussi le lecteur : comment en est-on arrivé là? Et bien il faut de la patience et quelques centaines de page pour découvrir la vérité, en même temps que l’un des personnages.


Après Futu.re, et ses tours de mille étages, puis Silo, moins hautes mais enterrées, faut-il se faire une raison et se dire que de toute façon l’avenir est dans l’empilement?



C’est un excellent roman comme je les aime, avec une originalité dans le décor et un raison de plus de désespérer de la nature humaine

Challenge Babel Pavés 2015-2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire