dimanche 31 juillet 2016

Une famille délicieuse

Willa Marsh






  • Poche: 414 pages
  • Editeur : J'ai lu (2 mars 2016)
  • Collection : J'ai lu
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Eric McComber
  • ISBN-10: 2290107158
  • ISBN-13: 978-2290107157






Ambiance familiale, british et très cachotière .
Le récit commence de nos jours en compagnie de deux sœurs, pas toutes jeunes. Mina s'occupe de Nest, qui est handicapée. Un sujet d'angoisse surgit : l'arrivée de leur sœur aînée, Georgie, atteinte d'une démence débutante. Cet hébergement est provisoire, mais laisse craindre aux sœurs des conséquences néfastes, car Georgie laisse entendre inopinément et à qui veut l'écouter qu'elle connaît un secret. Or des secrets, le lecteur en découvrira à la pelle au cours des 400 pages du roman. De ceux qui nécessitent  d'être révélés mais pas n'importe quand, n'importe comment,  ni à n'importe qui! 
Au fil des évocations et des souvenirs, on fait connaissance avec cette famille, le père distant, éloignant femme et filles pour vivre ses amours illicites. C'est lui qui présente à sa femme esseulée   Timothy, un de ses amis, qui deviendra une sorte de père Noël pour les enfants.  Les amours adolescentes, laissent place à des passions dévorantes, pendant la guerre et c'est  le drame, bien plus complexe qu'on peut le supposer 

Viendra le temps des révélations. 

Malgré le nombreux personnages qui gravitent autour de Mina et Nest, ainsi que les sauts d'époque, les repères sont vite acquis et on s'y retrouve facilement
L'ambiance est encore une fois très anglaise , on y boit beaucoup de thé et les chiens aux noms improbables occupent une place non négligeable. 
L'évolution des mœurs est clairement décrite : quelques dizaines d'années seulement séparent les convenances encore très corsetées d'avant guerre et les  échanges de mails avec des inconnus via des forums.
En filigrane, mais sans amertume, l'auteur aborde les tracas que ne manque pas de procurer le vieillissement et son cortège de renoncements inéluctables. 

Ajoutons les magnifiques descriptions des lieux, qui ne peuvent émaner que d'un auteur amoureux des lieux , et l'on aura une idée de cette lecture très agréable. 












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire