samedi 8 juillet 2017

Dans ce jardin qu'on aimait

Pascal Quignard






  • Broché: 176 pages
  • Editeur : Grasset (3 mai 2017)
  • Collection : Martine Saada
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246813352
  • ISBN-13: 978-2246813354







Texte hybride, alliant théâtre et récit, écriture sublime.

C’est Peau d’âne dans une version moins féérique : un père chasse sa fille unique, lorsqu’elle atteint l’âge de sa mère à son décès, en suite de couches. La jeune femme est une image en miroir de ce que fut sa mère et la souffrance est trop profonde pour l’homme. 

C’est en reclus qu’il va se consacrer à une tâche pour le moins originale : transcrire en musique les sons du jardin, de ce jardin qui fut celui de son épouse. Immortaliser les sons quand le visage aimé n’est plus visible et chasser l’incarnation de l’aimée qui redonne vie à la défunte et détruit le  souvenir volontairement figé.

C’est un texte profondément poétique, lent ,lourd des chagrins portés, simple dans sa forme et complexe dans ses émotions, alternant des dialogues de théâtre et un récit. Et le résultat est une musique qui se substitue à celle que l’auteur évoque et  que l‘on entend pas, celle que le révérend tente de capturer dans son décor, pour combler le vide d’une absence mortifère.


Le texte est court et c’est tant mieux car un développement plus étoffé sur le même mode eut constitué un risque de décourager le lecteur.



Les songes sont des retours, d'étranges récurrences où ce qui est devenu invisible réapparaît comme visible sans qu'il atteigne pourtant le réel ni le jour.
De mystérieuses renaissances où la forme des corps s'élève au-dessus des cendres.
Où les pousses percent la couche de grésil comme les crosses de fougères la surface de la neige
Où les visages absents font retour dans les flammes des bougies
où les êtres disparus frissonnent dans les flammes ardentes des cierges dans l'obscurité de la neige
ou tremblent sous la lueur du croissant de la lune dans le ciel noir.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire