mardi 4 juillet 2017

La ferme du bout du monde

Sarah Vaughan






  • Broché: 448 pages
  • Editeur : Préludes (5 avril 2017)
  • Collection : Preludes Litteratures
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Alice Delarbre
  • ISBN-10: 2253107867
  • ISBN-13: 978-2253107866









La lande et les falaises  seraient-il propices à générer des secrets que la brume masque pour des décennies? Que s’est-il passé dans la la vie de Maggie, qui voile subrepticement son regard à l’occasion d’un souvenir fugace ou d’une allusion  soudaine à un passé scellé?

Cinquante ans séparent les deux récits que nous narre l’auteur. La vie actuelle à la ferme de Skylark n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était à la fin de la deuxième guerre mondiale. Est-elle plus sereine? Pas vraiment. La menace de bombardements et des pertes humaines sur les champs de bataille a laissé la  place à la guerre économique. Vivre d’une exploitation agricole est un pari impossible. Pire c’est un combat perdu à l’avance si l’on ne se tourne pas vers des activités annexes, orientées vers le tourisme et l’attrait du terroir. 

Le secret en lui-même n’a rien d’exceptionnel. il est le témoin  d’une évolution des moeurs facilement constatée. Et la preuve s’il en fallait des conséquences insidieuses des silences assourdissants qui traversent les générations comme autant d’empreintes fantômes.

L’un des atouts majeurs du roman, c’est le paysage contrasté des Cornouailles, si semblable à nos landes bretonnes. Attractive ou répulsive (heureusement le seul personnage qui n’y trouve pas son bonheur est un triste sire dont on a hâte de voir les talons : comme en Bretagne, en Cornouaille, il ne pleut que sur les c…), la contrée semble choisir ceux qu’elle séduira, et qui reconnaitront dans les infinies nuances de son décor les reflets de leurs sentiments.

L’écriture est à la fois simple et séduisante. L’auteur parvient à lever progressivement le voile sur l’histoire qui se construit au cours des chapitres alternés, créant ce besoin de compléter les éléments manquants, (composante fondamentale du fonctionnement psychologique selon la théorie psychologique de la Gestalt, et sans doute le secret des « page-tuners).


Que l’on passe ses vacances en Bretagne ou pas, une excellente lecture pour l’été (ou l’hiver )





C'est terrifiant à quel point la vie peut basculer en un instant : comme une pièce qui tournerait sur sa tranche dans un infini mouvement joyeux et qui, d'un coup, tomberait sur une face.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire