lundi 17 juillet 2017

La vie secrète des arbres

Peter Wohlleben








  • Broché: 260 pages
  • Editeur : Les Arènes (1 mars 2017)
  • Collection : AR.ENVIRONNEMEN
  • Langue : Français
  • Traduction (Allemand) : Corinne Tresca
  • ISBN-10: 2352045932
  • ISBN-13: 978-2352045939









Une seule envie en tournant la dernière page : aller faire une balade en forêt ! 

C’est un excellent document scientifique , avec de grandes qualités pédagogiques. On en apprend des choses sur les hêtres et les sapins , sur les collemboles et les lichens , sur la croissance des séquoias et sur la chlorophylle. Et si on les assimile aussi bien, c’est grâce au talent de conteur de l’auteur et son art de nous transmettre sa passion. 

Du coup, les vegans n’ont qu’à bien se tenir. Parce que si les chênes sont capables d’émotions, de souffrance, on ne  voit pas pourquoi il n’en serait pas de même pour les carottes et les salades!
Ne faisons pas de mauvais esprit : il n’empêche que les capacités de communication, et de coopération ,  car il s’agit bien de cela, lorsqu’on fait parvenir aux voisins des messages d’alerte sur la présence d’un prédateur qui s’en prend à votre écorce, sont bien étonnantes . 

On retient également la formidable complexité des interactions , entraide ou concurrence , entre tous les éléments composant le système écologique forestier : insectes, champignons, bactéries , virus, l’équilibre fragile se fait autour de la lutte de chacun pour sa survie. Ça fonctionne, tant que le prédateur suprême n’y met pas son grain de sel : coupes claires, nettoyage, voire destruction pure et simple , nos congénères n’y vont pas de main morte 

Une pensée pour les arbres des villes, que Maxime Leforestier (le bien nommé) avait chanté naguère : 

« Comme un arbre dans la ville
Pour pousser je me débats
Mais mes branches  volent bas
Tout prêt des autos qui fument 
Entre béton et bitume »



Quand la passion s’allie à l’art de conter et au désir de transmettre, cela donne un superbe récit, à lire, relire, et offrir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire