dimanche 13 mai 2018

La vie en ordre

Margareta Magnusson






  • Broché
  • Editeur : Flammarion (16 mai 2018)
  • Collection : DOCS, TEMOIGNAG
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Isabelle D. Taudière








Dans la rubrique développement personnel, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur l’étal du rayon dédié des librairies, l’art du rangement , japonais ou nordique, occupe une place de choix : faire place nette, désencombrer pour s’alléger, avant de passer à la prévention : ne plus succomber aux achats compulsifs qui nous étouffent  peu à peu. 

Un ouvrage de plus sur la question? Oui et non. Certes il est question de cet allégement , de la réflexion nécessaire face à l’accumulation de nos possessions, et du bien fondé d’un tri objectif visant à ne conserver que le nécessaire, mais les choix que préconise l’auteur ont un autre but, une échéance incontournable : celui de faciliter la tâche de notre descendance. 

Margareta Magnusson nous confie avoir entre 80 et 100 ans (est-ce  pour anticiper un succès à long terme de l’opuscule?) et a conscience que la prochaine étape sera pour elle de rejoindre l’autre rive. Cela va de pair avec un déménagement vers un logement plus petit, et plus adapté pour une personne moins agile bien qu’encore autonome. Mais la nécessité fait loi : il faut déjà trier. Elle a déjà vécu la situation lors du décès de son mari et sait combien l’étape est douloureuse. Mais elle anticipe cette épreuve pour ceux qui seront chargés , lorsque son tour sera venu de trouver des solutions pour vider les lieux qu’elle occupait. Plus encore, elle incite le lecteur à souffler l’idée aux membres les plus âgés de son entourage, d’entamer ce type de démarche, avec délicatesse et diplomatie, bien entendu.

Si des solutions pratiques sont évoquées , à adapter à chacun, le but n’est pas là. Et contrairement à ce que l’on pourrait, imaginer, le ton n’est pas triste. C’est avec une grande sagesse que le thème est évoqué. Sans amertume, sans colère, sans regret. Juste dans le but avoué de ne pas ajouter de charge morale au chagrin qu’éprouveront ses enfants. Tout en gagnant en sérénité, celle qu’apporte le désencombrement de nos vies, au cours de cette dernière étape de la vie.


Par conséquent, ce petit livre, publié dans une collection dont j’apprécie le format, la qualité du papier et la présentation , se distingue des autres livres consacrés au rangement, par la douceur du propos, empreint d’une grande sagesse. Un exemple à suivre, même si l’on imagine bien que le sujet semble bien prématuré pour les jeunes générations. 



Rien ne m'exaspère davantage que l'atmosphère parfaitement lisse des intérieurs présentés dans les magazines de décoration : le mobilier semble sortir de la même boutique et pas une couleur ne vient rompre les mornes camaïeux de gris-blanc-beige.

*

Rien de plus embarrassant -dans tous les sens du terme- que de recevoir des cadeaux de parents ou amis qui, eux-même, tentent de faire le propre chez eux. Ne vus sentez pas obligé d'accepter. La franchise sera votre meilleure alliée : " C'est très gentil , mais cela n'ira nulle part chez moi."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire