lundi 20 juin 2011

Mon patient Sigmund Freud

Tobie Nathan

 

Avec ce roman de Tobie Nathan , l’on voyage dans le temps et l’espace, entre l’Afrique contemporaine, engluée dans ses guerres fratricides et son administration corrompue loin des clichés de la musique de percussions et des cris d’animaux sauvages, et la Vienne du début du vingtième siècle, au temps où le professeur Sigmund Freud régnait sur la société savante locale, échafaudant sa théorie de l’inconscient.

Le narrateur, Léopold Caro, professeur de psychologie, en mission au Burundi, fait la connaissance, lors d’un transit à l’aéroport de Kigali, de Jack Bean, qui tente de se rendre en Israël pour l’enterrement de sa mère. Celui-ci lui remet le journal rédigé par son père Zack Bean, de son vrai nom Isaak Rabinovitch, journal qui relate les relations proches qu’il entretenait avec Sigmund Freud.

Les choses se compliquent lorsque le narrateur apprend l’assassinat de Jack Bean. Que contiennent ces documents, mis à l’abri sur une clé USB, et qui vont également mettre en danger la vie de leur détenteur?

Le suspense est bien mené, et rend le roman très attractif. Intéressant cette incursion dans les domaines de prédilection de l’auteur : l’Afrique et la psychanalyse.
Il en devient difficile de faire la part de la fiction et de la réalité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire