vendredi 12 août 2011

L’Armée Furieuse

Fred Vargas



 

Fred Vargas nous offre ici une double voire triple enquête (si l'on tient compte du pigeon aux pattes diabolisées). Adamsberg  met en œuvre des moyens peu orthodoxes pour confondre les fils d'une famille d'industriels intouchables, et c'est un des protagonistes de l'enquête normande mettant en scène une armée spectrale médiévale qui apparaît de façon récurrente pour faire justice en ce bas monde, qui l'aidera par ses relations à innocenter  le suspect de l'affaire parisienne.


C'est encore une fois le fonctionnement ralenti du raisonnement du commissaire, et l'irruption de « flashs » qui feront toute la lumière sur l'affaire


On retrouve avec plaisir le commissaire, et ses collègues Danglard et Retancourt, et leurs personnalités particulières. L'écriture est agréable, et l'ensemble m'a paru bien construit, contrairement à ce que j'ai pu entendre lors de critiques radiophoniques. Un bon cru Vargassien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire