mardi 13 septembre 2011

Le pays

Marie Darrieussecq






















Un couple quitte Paris pour un pays de fiction, pays de naissance de la narratrice : le Pays, où l’on parle la «vieille langue». La jeune femme,  enceinte d’un deuxième enfant, est écrivain. Son frère adoptif réside dans une structure psychiatrique. On apprend également que son frère de sang a disparu en bas âge.
Tout cela est écrit alternativement à la première personne et à la troisième personne, sans que cela apporte quelque chose au récit. au contraire une distance s’instaure qui m’a empêchée d’entrer en empathie avec le personnage. J’ai trouvé la lecture fastidieuse, et surtout, bien que de nombreux problèmes de société soient abordés (l’immigration, le racisme, le rôle des femmes, la naissance...) je n’ai pas eu l’impression d’une cohérence de l’ensemble du roman
Je suis «passée à côté»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire