mercredi 26 décembre 2012

Que la paix soit avec vous

Serge Joncour



Broché: 238 pages
  • Editeur : Flammarion; Édition : FLAMMARION. (7 août 2006)
  • Collection : LITTERATURE FRA
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2080687328
  • ISBN-13: 978-2080687326












Quel est le point commun entre une guerre annoncée et la loi 48 sur les loyers? Le monologue intérieur que nous livre cet homme solitaire, précaire à plus d’un titre : une fiancée évanescente, un ami pragmatique mais qui vit sur une autre planète,la perpétuelle question de sa légitimité, un chez soi en sursis pour cause de réhabilitation et de loyer impayé, le sentiment de son incapacité à conduire son destin.

Les images qui défilent sur les écrans en cet hiver de l’année sont celle d’une propagande ourdie par les USA contre le l’Irak, au prétexte avoué de venger l’humiliation du 11 septembre, mais qui servent d’autres intérêts plus mercantiles dont l’unité est le baril. Envouté par ce feuilleton médiatique, le narrateur est en proie à un autre combat. Le 15 mars, date annoncée pour l’offensive guerrière est aussi une date fatidique quand on ne règle pas son loyer... Les promoteurs viendront-ils à bout des fantômes qui hantent les lieux, à commencer ce voisin invisible? Le dérisoire d'une vie ordinaire rejoint l'impudeur des corps mutilés exposés sans vergogne sur les millions d'écrans de spectateurs au mieux indifférents . La seule issue est de renoncer à son sentiment de puissance individuelle pour se fondre dans le groupe, au risque de s'y perdre.

Si ratiocination il y a, c'est à un niveau très élaboré de langage que le narrateur se livre. Ce sont les  répétitions qui donnent cette illusion de processus mental familier. La langue est autrement riche que celle qu'utilisent nos pensées ordinaires, particulièrement quand elles flirtent avec l'obsession. 

Belle réflexion sur l'absurdité du fonctionnement de l'humain, qui,  élément insignifiant dans son groupe de pairs, est collectivement coupable des comportements absurdes de la horde, pour peu qu'il ait su s'y faire accepter.




Interview Serge Joncour - Que la paix... par FabienO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire