lundi 1 juillet 2013

Le linguiste était presque parfait

David Carkeet










  • Broché: 272 pages
  • Editeur : MONSIEUR TOUSSAINT LOUVERTURE EDITIONS (18 avril 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1090724044
  • ASIN: B00B9Q41P4
  • Existe en ebook










Voilà un polar bien construit, original du fait du milieu dans lequel l'histoire se déroule (ce n'est pas tous les jours qu'un bébé âgé de seize mois fait coincer un coupable), et pour ne rien gâcher,  bourré  d'humour.

 L'institut de recherche Wabash consacre toute son énergie à étudier l'acquisition du langage chez les tout-petits. Comme dans toutes les petites équipes, inimitiés et affinités créent l'ambiance au quotidien. Jusqu'à ce que ce quotidien voit sa routine quelque peu perturbée lorsque l'on retrouve le cadavre de l'un des chercheurs, crâne rasé,  dans le bureau de l'un de ses collaborateurs. 
L'inspecteur Leaf, qui pourrait être issu d'un croisement entre John Cleese et Colombo, avec un soupçon de Dr House  mène l'enquête. Les révélations qui en découlent créent des remous dans l'équipe et l'ambiance tourne au psychodrame. 

Pour qui consacre sa carrière à la linguistique, aucune parole n'est anodine, et c'est l'un des ressorts comiques du roman. Si on y ajoute les situations épineuses dans lesquels le héros Jeremy Cook s'engouffre, le lecteur peut être pris en flagrant délit de sourire et même de rire franc! 

Un très bon moment de lecture. 

Je n'ai par contre toujours pas compris les motivations de l'assassin en ce qui concerne la coupe de cheveux de la victime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire