jeudi 31 octobre 2019

La police des bois et des fleurs

Romain Puertolas








  • Broché : 352 pages
  • Editeur : Albin Michel (2 octobre 2019)
  • Collection : A.M. ROM.FRANC
  • Exist even version numérique
  • Langue : Français







Bienvenue dans une petite bourgade bien isolée, qui se revendique comme appartenant à la campagne profonde. Un jeune officier de police y débarque prêt à mettre en oeuvre tout son talent pour démasquer le coupable d’une crime odieux : la victime a été découpée en huit morceaux, soigneusement répartis dans des sacs des Galeries Lafayette, jetés au fond d’une marmite à confiture, de taille industrielle puisqu’elle fait partie de l’équipement de l’usine qui fait vivre les habitants des alentours. 

Les interrogatoires se succèdent, permettant de mettre en place les pièces du puzzle macabre, et révélant bielles secrets d’alcôve et de filiation qui se seraient bien passés d’une telle publicité.

C’est très sympa tout ça. Mais. Il y a un mais. L’auteur prévient en exergue qu’il se réjouit de piéger le lecteur, avec une révélation finale qui bouleverse tous les acquis de l’enquête en cours. Sauf que, dès le premier indice, le pot au roses apparait dans toute sa splendeur, et le seul suspens consistera à guetter le moment ou le ravi de la crèche comprendra à son tour le pourquoi du comment. Une enquête qui me rappelle le suspens torride du Club des cinq!


C’est léger, drôle souvent, mais raté comme polar à suspens. Des personnages assez caricaturaux, des dialogues basés sur le quiproquo qui fait la trame de l’histoire, c’est loin de l’humour décapant d’Un Eté sans Facebook, on peut sourire, s’amuser un peu de la naïveté du fringant officier d epolice, mais ce n’est pas suffisant pour en faire Le polar de la rentrée. 







J'aime relire les livres. On y trouve toujours un détail que l'on avait pas remarqué la première fois.
C'est peut-être parce qu'on se focalise trop sur quelque chose, qu'in se met des oeillères et qu'on ne voit plus le reste, qu'on ne discerne plus que ce qui nous intéresse.


*

- Vous aimez les romans policiers ?
- Je n'ens lis pas.
- Mais vous connaissez quand même le principe ?
- Eh bien, je suppose que c'est comme les films policiers. Il y a un meurtre, des suspects et un détective qui cherche le coupable.
- C'est bien ça.
- Pourquoi cette question?
- Parce que je vais vous raconter une histoire policière pas comme les autres.
- Vous voulez dire sans meurtre, sans suspects et sans policier qui cherche le coupable ?
- Si il y a bien tout cela.
- Alors, en quoi votre histoire n'est-pas comme les autres ?
- Eh bien, la découverte du coupable n'est pas... disons... le plus important.





Roman Puertolas est un écrivain français né en 1975. Après avoir exercé de nombreux métiers il publie un premier roman à succès L'extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans  une armoire Ikéa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire