jeudi 12 décembre 2019

Prosper à l'oeuvre

Eric Chevillard








  • Broché : 150 pages
  • Editeur : Les Editions Noir Sur Blanc (17 octobre 2019)
  • Collection : Notabilia
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français












Original, ce polar qui décortique la genèse d’un polar!

On assiste à la création du roman : le choix des personnages pour commencer.

Il faut lui trouver un nom, à ce type qui mènera la danse, puis un physique, des tics ou des tocs, des antécédents, chargés si possible. N’oublions pas l’assistante, caillou dans la chaussure, qu’il faudra apprivoiser faute de pouvoir s’en passer. 

Déjà avant que l’intrigue se noue, les phrases se présentent, analysées à l’aune supposée de l’éditeur, qui a le mérite d’être le fournisseur de l’à-valoir et peut donc s’octroyer le droit de donner son avis.

Puis peu à peu l’intrigue se dessine, un meurtre, un autre meurtre, des pistes plus ou moins crédibles, pour mener vers un dénouement dont l’auteur n’a aucune idée au départ. 

C’est aussi le portrait de l’auteur personnage principal, Prosper Brouillon qui se dessine au fil des pages, écrivain à la vocation précoce : 

« Signe d'une vocation précoce : quand ses frères et sœurs jouer au jardin à soulever les pierres qui abrite les fourmilière, il fatiguait le dictionnaire familial de ses incessantes et indiscrètes investigations, affolant le lexique, éloignant les mots de leur définition, brisant les liens fragile qu'ils sécrétaient entre eux et les alliances qui se nouaient dans le secret du gros volume. »

N’oublions pas les illustrations qui ornent le récit, un peu en décalage, mais apportant un petit plus qui accentue le caractère un peu foldingue de la narration.


Un roman très plaisant, ou règne l’autodérision et le second degré, un bon moment de lecture.

#ProsperàLoeuvre #NetGalleyFrance







La brigade du commandant Chamoulot est maintenant constituée. Prosper Brouillon pense à chacun de ses membres comme à un ami cher, avec tendresse. Il connaît leurs manies, leurs lubies, leurs phobies, leurs hobbies, et s'en émeut.



*


Prosper Brouillon est tombé un jour sur une interview de Maximilien dans laquelle le journaliste chercher des poux à son sujet. Max avait eu  l'élégance de répondre qu'il le publiait uniquement pour l'argent qu'il a rapportait à la maison, grâce auquel celle-ci avait les moyens de publier aussi de prodigieux poètes invendables.


*

Le lendemain se tient à Bousieux le Salon du papier mâché qui accueille dans ses barnums plus de 150 auteurs et presque deux fois moins de lecteurs passionnés dont les selfies sont ensuite mis en ligne sur le site de la commune (cliquez sur l'onglet culture).
En revanche cette année Prosper Brouillon ne participera pas aux Rencontres de la Plume qui grince de Fistule - en - Brie l. Les organisateurs l'ont mauvaise, car c'est la deuxième année consécutive qu'il  snobe  ce rendez-vous majeur de la saison littéraire.


Éric Chevillard est un écrivain et romancier français, né en 1964.Dès son premier roman, "Mourir m'enrhume" (1987), la critique salua son humour décapant et son jeu avec les conventions narratives.Source : Babelio




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire