Là d'où je viens a disparu ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

 Guillaume Poix




  • Éditeur ‏ : ‎ Verticales (3 septembre 2020)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 288 page









Du Salvador à la Somalie, le malheur au malheur ressemble et les rêves de liberté échouent sur des rafiots de fortune ou des camps aux frontières. Rafael et Marta évoquent leur histoire tandis qu’à Somerville, les rêves avortés parviennent à Mogadiscio sous forme de pieux mensonges.


C’est une tout autre ambiance à Lyon, alors que Pascal fait le bilan de vingt et un ans d’une cohabitation avec ce fils qu’il n’a pas vu grandir. Ce fils qui devient autonome, mais dont il sait peu de choses, jusqu’au jour où il reconnait sa voix, captée pour une interview à la radio …


C’est avec beaucoup d’empathie que Guillaume Poix donne la parole à ses personnages, qui rêvent tous d’un autre monde. Malgré les frontières toujours plus hautes, plus controlées plus inaccessibles , l’espoir est là, brisé parfois avant même de comprendre l’imposture.


C’est l’histoire d’un monde qui vit mal son évolution, d’un monde qui continue à penser en légitimité du droit du sol, et ferme les yeux sur la détresse de moins chanceux mais autant humains qu’eux.


Sans jugement péremptoire, l’auteur dresse une galerie de portraits comme un état des lieux de l’époque. 

L’humour n’est pas absent de ces lignes, en particulier pour les chapitres consacrés à Pascal, le naïf de service, avec ses principes qui explosent en vol, confronté à une réalité inimaginable pour lui.


Un très beau roman humaniste, qui dresse un état des lieux sans donner de leçon. Découvert après une lecture à voix haute, par l'auteur lui-même.




C'est la tranquillité de l'écume qui frappe. Elle tisse une toile aux abords de l'enfant, comme si elle cherchait à l'attirer, qu'il s'entremêle dans sa dentelle et s'y perde, sans même s'en rendre compte, soudain lié aux mains, aux pieds, à la ceinture abdominale par cette soie, toute proche de la momification – elle ne tardera pas –, l'enfant comme glissant vers le piège quand de bien plus grands désastres l'ont pris.

*

Il est 12h30. J'ai rendez-vous à 13h à la Croix-Rousse, rue Callas, pour faire visiter un charmant deux-pièces de 42 m², quatrième étage sur jardin, coup de cœur absolu à visiter d'urgence !!! Comme j'ai indiqué sur l'annonce – les  points d'exclamation c'est un code, les clients que je suis depuis un petit moment savent que le nombre dit long sur le bien,  !!! c'est pour grouillez-vous le bien est rare ça va partir direct.





Normalien et diplômé de l'ENSATT en écriture dramatique, Guillaume Poix est comédien, dramaturge, auteur et metteur en scène. 


En 2014, il publie un premier texte de théâtre aux éditions Théâtrales, "Straight", sélectionné au festival Regards croisés, lauréat de l’aide à la création des textes dramatiques du CNT et prix des Journées de Lyon des auteurs de théâtre en 2014, prix Godot des lycéens et prix Sony Labou Tansi des lycéens en 2016. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

La limite n'a pas de connerie ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires