Abonnés

Le frère impossible ⭐️⭐️⭐️⭐️

Alexandre Feraga  












C’est un drame qui lance le roman : les enfants de Khadidja sont ravis à leur mère et acheminés vers la France avec leur père, pour être accueillis par Zina la grand mère. Ils sont jeunes, mais pas suffisamment pour que cette rupture ne laisse pas de traces. Samir ne s’en remettra jamais, vouant une haine féroce pour le demi-frère que sa belle mère mettra au monde quelques années plus tard. Objet de tourments permanents, c’est lui qui conte cette histoire.

Le père qui a laissé ce rapt se faire par l’entremise de sa machiavélique mère est une enveloppe vide, un personnage centré sur les paradis artificiels que l’alcool ou les jeux peuvent lui procurer. L’existence des enfants au mieux l’indiffère, au pire le conduit à des accès de violence inimaginables.


Que peut-il advenir de jeunes enfants qui ont grandi sur un tel socle ?


Il semble que le narrateur s’en soit plutôt bien sorti; on ne saura rien des jumelles mais pour Samir, la voie est toute tracée…


Roman noir, autobiographique, qui met en évidence les caprices du destin, qui à partir d’une situation donnée peut déboucher suer le pire ou le meilleur. 


Les scènes sont empreintes de violence, parfois  à la limite du supportable d’autant que’on se demande si l’on a atteint le fond ou si pire est encore possible.


Témoignage percutant de ce que la douleur peut entrainer chez les hommes, le roman est poignant. Si le dénouement, attendu, est terrible, il est aussi un soulagement.



256 pages Flammarion 11 janvier 2023

Sélection prix orange 2023






Il m'arrivait de lancer des prières en l'air afin de devenir moi-même un personnage de fiction, qu'on me transforme me définitivement en mots, que je sois accueilli par des milliers de lecteurs, hébergé dans leur cerveau, irrigué de leur intelligence et bercé par la voix intérieure. Je continuais de rêver à ce voyage infini qui, à chaque lecture, me ferait renaître dans un dénouement heureux.


*


Le port s’éloigne dans les yeux des sœurs jumelles. C'est un décor à demi réel. Fascinant, effrayant. Elles découvrent qu'on peut faire disparaître un moment par la distance.

Alexandre Feraga

Après des études de comptabilité, Alexandre Feraga a été, pendant 10 ans, éducateur auprès d’enfants et d’adultes en situation de handicap mental. Il a commencé par écrire de la poésie.




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Voltiges ⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires