dimanche 27 mars 2011

Le cerveau de Kennedy

Henning Mankell

Une juste colère ne fait pas forcément un bon polar. Si l'on est en droit de s'indigner du sort réservé aux africains quant au SIDA, cela ne suffit pas pour que le roman soit réussi : personnages esquissés (qui est vraiment Henrik?), rebondissements lancés comme des pavés dans la marre et jamais élucidés, on reste vraiment sur sa faim

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire