samedi 3 mars 2012

Charlotte Isabelle Hansen

Tore Renberg

                       
















6 septembre 1997. Ce jour-là règne une morosité générale. Pas seulement à Bergen, dans le monde entier. Et ce jour là, le petit monde privé de Jarle Klepp, jeune et brillant chercheur en littérature, spécialiste de l’onomastique proustienne (l’art du nom propre) va totalement basculer. A peine remis d’une soirée particulièrement arrosée, il reçoit un courrier qui fait de lui un père! D’une petite fille de sept ans, qui donne son nom au roman. Et de plus elle doit débarquer à l’aéroport et dans sa vie le jour même, pour une semaine. Et Jarle, il n’est pas du tout près....Accueillir une fillette de sept ans, c’est pour lui aussi incongru que de piloter un fuga magister alors qu’on a vaguement fait un baptême de l’air à l’aéroport du coin. Il n’a aucune idée du mode d’emploi. Et pourtant cette charmante demoiselle qui fait naître partout où elle passe des sentiments de bienveillance et d’admiration va profondément bouleverser sa vie, personnelle et professionnelle.


L’auteur nous livre un récit dynamique issu de la confrontation de 2 mondes qui ne sont ps sensés se côtoyer : celui d’un étudiant noceur très épris de son indépendance affective et d’une fillette dont les rêves sont peuplés de princesses qui n’ont pas le droit de mourir et de tamagoshis. La confrontation est explosive, et riche de conséquences : l’arrivée de Charlotte Isabel ouvre de nouveaux horizons à Jarle : rencontre de sa voisine, remise en cause de ses certitudes littéraires, réflexions un peu tardives sur les conséquences d’une nuit partagée sans précautions. Et ce d’autant que la relation qu’il entretenait avec une de ses collègues se révèle lors de sa rupture avoir compté plus qu’il ne le pensait.

On pourrait envisager une suite, car de nombreux points ne sont pas réglés. Je reste très inquiète pour Hasse, l’étudiant au dos douloureux (hypochondrie ou maladie sérieuse?) Si cette suite voit le jour je suis partante.

Une belle découverte dans le cadre de la sélection pour le prix des lecteurs du Livre de poche




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire