dimanche 30 novembre 2014

Dominium mundi livre 2

François Baranger









  • Broché: 816 pages
  • Editeur : CRITIC EDITIONS (15 avril 2014)
  • Collection : Science-Fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1090648180









Ce long et lointain voyage dans l’espace et dans le temps est finalement une belle excursion. J’avais pourtant juré,, au milieu du tome 1 que je ne lirai sûrement pas la suite : la mise en place des personnages était fastidieuse, il ne se passait pas grand chose, hormis cette traversée des espaces intergalactiques….seulement voilà, la dernière page se terminait sur l’arrivée du vaisseau sur la planète où de sanguinaires atamides avaient décimé les premiers explorateurs. Comment résister à l’envie de voir de quoi avaient l’air ces extra-terrestres? Et puis il semblait quand même que les intentions des chefs de cette croisade du troisième millénaire n’étaient pas nets sur les buts avoués de la mission.
Pas de regret pour cette immersion de 800 pages dans ce roman d’aventures qui puise son inspiration à la foi dans un texte classique, la Jérusalem Délivrée de Le Tasse, en reprenant les noms des personnages, dont le destin est superposable à celui de Dominium lundi, et la trame historique, celle de la première croisade.

L’ensemble est construit comme un scénario, le travail est prémaché pour un film avec effets spéciaux spectaculaires. Même si l’on s’attend un peu à la tournure que vont prendre les événements, il y a suffisamment d’action pour ne pas s’ennuyer une seconde.
L’univers des aramides aurait pu peut-être être plus détaillé, au risque d’alourdir le récit, qui est déjà long, mais sans redondances.
En ce qui concerne l ‘aspect technologique, le travail est soigné, crédible autant que peut l’être un univers futuriste (moyens de communication, techniques chirurgicales -on est loin d’Ambroise Paré Guérissant le duc de Guise lors du siège de Boulogne!. On aime l’allusion à Hal, ici Nod2. 

Différent en cela du poème épique à l’origine de l’inspiration de l’auteur, le roman est aussi un prétexte à de sévères coups de griffe, dirigés vers ceux qui utilisent le besoin de spiritualité des humains pour créer un pouvoir inattaquable et asservir les peuples qui leur accordent leur confiance.

Ces quelques lignes sont bien insuffisantes pour faire le tour des thèmes abordés, de nombreuses bonnes surprises attendent le lecteur qui se lancera dans l’aventure, sans s’effacer des quelques 1500 pages pour les deux tomes.


"Lorsque je voyais des gens réciter ces litanies de textes absurdes, surtout lorsqu'ils étaient en groupe lors des offices, j'avais toujours l'impression d'avoir affaire à des fous. Je ne parvenais pas à comprendre que des gens, parfaitement sensés par ailleurs, puissent chaque jour se comporter comme des automates et s'adonner à des rites infantiles."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire