vendredi 24 novembre 2017

L'art de la quiétude

Véronique Aïache






  • Poche: 224 pages
  • Editeur : FLAMMARION (4 octobre 2017)
  • Collection : BIEN-ETRE
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081416336
  • ISBN-13: 978-2081416338










Thé, livre, chat : mots-clés du bien être? C’est ce qu’argumente Véronique Aïache tout au long de ce court texte, qui mêle l’histoire, la philosophie et les préceptes du bien-être lié à l’introspection. En se centrant sur ce petit animal qui s’installe chez nous, tolérant notre présence dans cet espace qu’il a fait sien, à condition que croquettes et sardines en gelée soient distribués régulièrement.  
Ce n’est pas ce tempérament profiteur qui est mis ici en valeur, mais plutôt cette capacité à nous apaiser, pour peu que l’on apprécie ces miniatures de félin. Il suffit d’observer l’animal : il semble être l’incarnation de la sagesse, déambulant dans un silence feutré. Il incarne le culte de l’instant présent : pas d’anticipation, retour sur le passé uniquement pour se souvenir d’expériences passées et en tirer les leçons, pas pour le refaire en boucle. 
Enfin une recommandation ultime, la ronronthérapie, qui par ses basses fréquences est censée entrainer une sécrétion de sérotonine , l’hormone du bonheur. Le chat , altruiste? Que nenni, si ce ronron nous est bénéfique, le chat l’utilise en premier lieu pour lui-même exprimant son bien-être …ou sa souffrance dans une sorte d’auto-médication.

Alors le chat? Sournois sale, égoïste, profiteur? ou serein, sage, généreux, et inducteur d’immunité? Gageons que les lecteurs décidant de prendre connaissance avec l’ouvrage ont déjà choisi leur camps puis longtemps, et n’y cherchent qu’une confirmation de leur ressenti.


Ce livre, généreusement offert par Babelio et Flammarion que je remercie, est hélas indemne d’empreintes félines, puisque mes deux chats nous ont quittés à l’âge vénérable (en étaient-ils plus sages) de 17 et 19 ans.




Qu'importe finalement comment et par qui la méditation a été instaurée. L'essentiel est d'en comprendre les mécanismes et les bienfaits qui légitiment son universalité. L'essentiel est de savoir pourquoi nos amis à moustaches lui sont à ce point favorables.

*

Maintenant, si l'épuisement et le stress vous étreignent, vous pouvez aussi vous allonger confortablement, dans le silence, et attendre que minou vienne s'installer de tout son long entre votre ventre et votre plexus solaire. Dès qu'il commence à ronronner, fermez les yeux, et tâchez de calquer votre respiration sur le rythme de son ronron. Cinq minutes plus tard, vous sentirez les tensions de votre corps se relâcher. Votre esprit quant à lui, occupé à écouter la mélodie vrombissante, emboîtera le pas comme il peut lui arriver de le faire lors d'une séance de méditation.
Si vous avez la chance que la séance se prolonge vingt minutes, vous vous rendrez compte en ouvrant les yeux que votre chat vous a profondément apaisé, au point de vous conduite à l'endormissement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire