lundi 25 décembre 2017

Meurtres à Badger's drift

Caroline Graham







  • Broché: 300 pages
  • Editeur : Albin Michel (9 octobre 1990)
  • Collection : Spécial policier
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais)Silvia Sueli Milanesi
  • ISBN-10: 2226048227
  • ISBN-13: 978-2226048226









Amateurs de campagne typiquement anglaise, de secrets de famille, de potins et malveillances en tout genre, n’hésitez pas à faire connaissance avec la version littéraire du célèbre Inspecteur Barnaby, qui sévit de façon récurrente sur les chicanes télévisées. C’est Caroline Graham qui créa le personnage,  digne héritier d’`hercule Poirot, par son flegme et sa pugnacité.

L’intrigue est très bien conçue, ménageant le suspens jusqu’à la fin, avec suffisamment de d’indices troublants et de faux témoignages pour égarer le lecteur sur des pistes aussi diverses que fausses.

L’avantage d’une version écrite est à la fois d’approfondir la psychologie des personnages, que le lecteur peut aussi compléter à son gré. Et ces personnages sont fignolés, sur mesure.

Les événements viennent tout à coup perturber l ‘apparente quiétude de la bourgade engoncée dans ses traditions, où chacun tient le rôle qui lui est assigné depuis des lustres. Et tout aurait pu continuer ainsi après le décès d’Emily Simpson, une vieille dame sans histoire, si Barnaby n’avait pas fait preuve d’un professionnalisme irréprochable. Il y aura un avant et un après, l’enquête ouvrant une boite de Pandore, d’où s ‘échapperont des révélations aux conséquences irréversibles.


Bonne enquête, personnages intéressants, ambiance british à souhait : c’est la perspective de nombreuses heures de bonheur de lecture



Elle avait un seul défaut, elle ne savait pas cuisiner.
Non, pensa Barnaby quand un bout de réglisse particulièrement coriace jaillit et frappa la voûte de son palais. Ce n'était pas simplement qu'elle ne savait pas cuisiner, c'était beaucoup plus. Il y avait entre elle et n'importe quel ingrédient frais, congelé ou en boîte une sorte de chimie maligne. Ils étaient nés ennemis.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire