mardi 28 mai 2019

Les Mains de Louis Braille

Hélène Jousse








  • Broché: 350 pages
  • Editeur : JC Lattès (6 février 2019)
  • Collection : Romans contemporains
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français












Comment mettre à l’honneur un homme qui a contribué à l’amélioration du sort de ses semblables et dont on ignore à peu près tout? C’est le risque  que prend Hélène Jousse en nous proposant de nous pencher sur le destin de Louis Braille, grâce à qui les aveugles peuvent accéder à la lecture et à l’écrit. 


Point n’est besoin d’en rajouter dans le pathos, pour décrire l’accident qui a privé l’enfant de la vue à l’âge de trois ans. Ni d’exagérer la misère des internats parisiens, hébergeant des enfants handicapés. Le Paris du 19è siècle n’avait rien à envier au  Londres de Dickens. Insalubrité ambiante, tuberculose, l’internat auquel est confié le jeune enfant, et qui représentait dans l’imaginaire de ses parents le seul moyen de le faire accéder à la lecture, est un lieu de souffrance mais aussi d’émulation. La vivacité et la pugnacité du jeune garçon aura raison de la routine stérile tuiles fait explorer de formes de bois à l’image des lettres de l’alphabet, et qui font des livres de lourds objets qu’il faut porter à quatre!

Prenant le parti de mêler l’histoire du jeune prodige et la démarche de création, puisque la narratrice est sollicitée pour écrire le scénario d’un film sur Louis Braille,  l’auteur alterne les récits, et l’on perçoit la fascination qu’exerce sur elle le prodige.

C’est instructif, et même si l’on perçoit que l’intrigue autour de la création est là pour compléter le peu d’informations dont on dispose Louis Braille.

D’une écriture simple et enthousiaste, l’auteur nous propose un récit très agréable. 



J'ai compris très tôt que, dans la vie, rien ne sert d'anticiper, puisque rien ne se passe jamais comme on le prévoit. Plus tard je l'ai oublié.

*

Je veux transmettre à mes contemporains ce qui me bouleverse chez lui, et je ne sais pas ce que c'est. Je ne suis pas et je n'ai jamais été une bonne représentante de mon époque. Je suis sans doute un peu "désuète", comme disait ma belle-mère.






 Hélène Jousse est une écrivaine et sculptrice française. 


Elle a collaboré depuis quinze ans avec galeries et espaces culturels, en France mais aussi en Belgique, en Suisse et à Singapour. Elle écrit aussi, depuis toujours, pour les autres et pour elle. (Source : Babelio)















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire