samedi 1 juin 2019

Dunbar et ses filles

Edward St Aubyn






  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Grasset (27 mars 2019)
  • Collection : En lettres d'ancre
  • Existe en version numérique 
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : David Fauquemberg








Rendez-vous raté avec ce roman annoncé comme une adaptation de l’histoire du roi Lear. Certes on y trouve comme personnage principal un homme puissant par la valeur économique de l’empire qu’il a fondé, et qui une fâcheuse tendance à yoyoter au point de se retrouver interné dans une clinique de luxe par ses filles, dont la rivalité ne connaît aucun obstacle pour récupérer les richesses paternelles.

L’action se déroule dans le milieu de la finance, assez peu littéraire, et pas attractif en général, à mon goût, même lorsqu’il s’agit d’un polar. Et ici ce n’est pas le cas, c’est juste une histoire sordide de haine familiale ordinaire. 

C’est dire que les personnages ne suscitent que peu d’empathie. Seul le père, délirant , peut faire sourire dans son escapade en compagnie de deux autres pensionnaires. C’est très insuffisant pour rendre la lecture attrayante et on ressent un profond ennui à tourner ces pages interminables.

#DunbarEtSesFilles #NetGalleyFrance




Évidemment, vous savez plus de choses sur l’art d’exercer le pouvoir que je ne pourrai jamais en apprendre. C’est dans votre ADN, comme on dit de nos jours, même si ça n’a aucun sens.

*

Vous ressemblez plus à un clochard qu’à un pasteur, fit remarquer Dunbar, sans ménagement.

— Je suis un ermite.
— C’est comme ça qu’on appelle les pasteurs qui deviennent clochards, répliqua Dunbar. Eh bien, moi je suis une épave – c’est comme ça qu’on appelle un milliardaire qui se transforme en clochard.






Edward St Aubyn (ou Saint-Aubyn) est un écrivain britannique né en 1960.

Descendant d'une famille de la noblesse anglaise, il a grandi à Londres et en France. après une enfance difficile, il est

diplômé à la Westminster School, il a poursuivi ses études au Keble College de l'Université d'Oxford en 1979, où il a étudié la langue et littérature anglaise.

Hanté par sa jeunesse douloureuse et surtout par son père, il tente tant bien que mal de survivre à ses traumatismes en se réfugiant dans toutes formes de drogues. Dépendant de l'héroïne, il entame une psychothérapie à l'âge de 25 ans. Pour s'en sortir, il a romancé sa vie. 
(Source : Babelio)








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire