jeudi 1 avril 2021

Céleste et Marcel , un amour de Proust ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


 Jocelyne Sauvard





  • Éditeur : Editions du Rocher (31 mars 2021)
  • Langue : Français
  • Broché : 336 pages
  • #CélesteetMarcel #NetGalleyFrance







    Grande admiratrice de l’écrivain, Jocelyne Sauvard prend le parti de romancer les quatre dernières années de la vie de Marcel Proust , auprès de celle qui fut sa gouvernante, mais aussi sa confidente, son amie dévouée.


    Marcel va mal, de plus en plus mal, entre l’asphyxie des crises d’asthme  et les aléas d’une auto-médication hasardeuse. L’écriture est une urgence, il faut achever La Recherche. Le temps presse, tant  il sent ses forces décliner. 


    Céleste est aussi l’oreille attentive qui recueille les récits des sorties nocturnes que Marcel lui raconte. C’est ainsi qu’adroitement Jocelyne Sauvard établit le parallèle entre les fréquentations de Marcel et les personnages de la Recherche. C’est d’ailleurs pourquoi il vaut mieux connaitre un peu l’oeuvre pour comprendre les propos rapportés ici, même si ce n’est pas rédhibitoire et peut au contraire être une incitation à s’y plonger. 


    Chronique d’une période troublée de la France, pendant et après la première guerre mondiale, l’ambiance mondaine est bien retranscrite, et l’on voit émerger des figures que le temps immortalisera, Cocteau, Gide…


    Un personnage étrange hante le récit : la jeune fille rousse qui apporte au romancier allergique des reproductions des fleurs que celui-ci ne peut côtoyer. Une sorte de jeune fille en fleurs, à la fois groupie et muse. 



    Pour les amoureux de Proust, le récit apporte un éclairage tout à fait intéressant sur l’oeuvre et transcrit un quotidien imaginaire qui sans doute frôle de très près la réalité.  


    Merci à Netgalley et aux éditions du Rocher.




    J'ai raconté tout cela dans ce premier roman qui ne verra jamais le jour, les mille pages – vous le savez, on est prodigue quand on débute. Ces pages ont  disparu, mais ne les cherchez pas, surtout ! Les premiers romans sont des livres de revendication les règlements de compte n'ont jamais servi la littérature.

    *

     La Recherche n'est pas un recueil de souvenirs, mais une somme d'apprentissages, d'expérimentations, d'inventions, et si elle fait appel à la mémoire, elle est avant tout une quête, tissée de fausses pistes, de révélations, de contes  Marcel le rappelait  inlassablement, et Céleste faisait de même auprès de ceux qui l'interrogeaient.

    *

    Il l'a abandonnée. Dépossédée de lui, elle voudrait le faire souffrir à son tour. Partir. Mais que ferait-t-il seul ? Même son café il ne saurait pas. Partir est impossible. Son regard, son corps mince sous les draps, ses cheveux noirs et luisant l'appellent  à chaque fois qu'elle le retrouve.





    Biographe, romancière, dramaturge et critique littéraire, Jocelyne Sauvard a publié des portraits de femmes d’influence et de grandes figures de notre temps, chercheurs d’infini du monde de l’art et de l’histoire contemporaine, parmi lesquels Simone Veil, Danielle Mitterrand, Jacques et Bernadette Chirac, Anne Sinclair ou encore Léo Ferré.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire