samedi 10 avril 2021

Hamnet ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️❤️

Maggie O'Farrell





  • Éditeur : Belfond (1 avril 2021)
  • Langue : Français
  • Broché : 368 pages
  • Traduction (Anglais) : Sarah Tardy
  • #MaggieOFarrell #NetGalleyFrance








Coup de coeur pour ce roman anglais qui se déroule en grande partie à Straford upon Avon, et même s’il n’est jamais nommé, reprend  de façon romancé  l’histoire du célèbre auteur de théâtre William  Shakespeare et propose une genèse d’une des plus célèbres pièces,  Hamlet.


Les relations avec le père, gantier, malhonnête et violent, le mariage d’amour avec une jeune fille issue d’une famille « ennemie », la peste qui a ravagé l’Angleterre, tout ceci est repris pour construire un roman envoutant.


La narration est scindée en deux parties alternées de chapitre en chapitre : l’histoire du couple de William et Agnes, avec la naissance de leurs enfants, jusqu’au décès de l’un d’eux au cours de l’épidémie de peste qui a ravagé l’Angleterre. Le déroulement des faits est hypothétique et déduit de ce que l’histoire a laissé d’indices sur la vie de l’écrivain, mais on n’a aucune difficulté pour accepter cette version comme une approche plausible de la vérité.


Les personnages sont profondément romanesques et l’évocation de la propagation de l’épidémie est décrite de façon admirable. On est de plus en immersion dans la vie quotidienne de l’Angleterre rurale du 16è siècle.


Ce roman est comme un bon verre de vin, qui vous réjouit par ses parfums puis vous laisse après dégustation dans un état de douce euphorie, avec le simple regret que le verre soit vide !



Un merveilleux moment de lecture. 



Merci à Netgalley et aux éditions Belfond



Une fille, donc, à la lisière de la forêt. Il y a dans cette première phrase une promesse, du conteur à l'auditeur, comme un billet glissé dans une poche, un avertissement. Sitôt prononcé, quiconque se trouvait dans les parages tournait la tête, dressait l'oreille, tandis que dans les esprits se dessinait déjà l'image d'une fille se frayant un chemin à travers les arbres, ou immobile devant le grand mur vert d'une forêt.

*

Comment vivra-t-il sans elle ? Cela est impossible. Cela serait comme demander à un cœur de vivre sans poumons, comme dépouiller le ciel de la lune et dire aux étoiles de la remplacer. Comme croire que l'orge peut pousser sans pluie. Comme par magie, de larmes sont apparues sur ses joues à elle, des graines d'argent. Il sait que ses larmes sont les siennes, tombé de ses yeux à lui, mais elles pourraient aussi bien être à elle. Car ils sont un, les mêmes.






Maggie O’Farrell est une romancière et journaliste britannique. Face au succès de son premier roman, "Quand tu es parti" ("After You'd Gone", 2000, Betty Trask Award), elle prend la décision d’abandonner sa carrière de rédactrice en chef des pages littéraires de l’Independent on Sunday pour se consacrer à l’écriture.Les romans de O'Farrell tournent autour de thèmes récurrents : la complexité des relations entre deux sœurs, la perte d'un être cher et les conséquences que celle-ci entraîne dans l'existence de ses personnages.

(Source : Babelio)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire