La fille aux plumes de poussière ⭐️⭐️⭐️

 Nicolas Garma-Berman











Emma exerce une profession qui ne manque pas de susciter des questions : elle est taxidermiste. 


Ses débuts ont été quelque peu ratés, en témoigne le tête difforme d’un cerf trop à l’étroit dans sa peau mal accommodée…Néanmoins la jeune femme s’est obstinée et accepte de réponde à des demandes plus ou moins farfelues, comme cet homme qui aurait souhaité se faire faire des pantoufles avec la fourrure de son chat défunt, ou cet enfant capricieux qui apporte son cochon d’Inde. C’est ce dernier animal qui vaudra à Emma toute une série de mésaventures  rocambolesques. 


Autour d’elle, gravitent une poignée de personnages plus ou moins proches, Mimile (un simple voisin ?), Voisin (autrement dit Marco, le gentil bobo qui élève seul son fils, ou Pénélope sur sa péniche. Ce sont moins des amis que des éléments du décor pour cette jeune femme qui redoute de s’attacher. Et pourtant, chacun à sa façon est l’artisan d’un réseau au sens propre, d’un maillage amical ou amoureux, propice à faire entrer la lumière dans sa terne existence. 


Roman à tendance feel-good, plutôt malin, et agréable à lire. L’écriture ne démérite pas pour ce premier roman, plutôt original et bien construit. Les situations cocasses ne manquent pas et donnent ainsi un ton léger sur fond de désespoir urbain. 


267 pages Belfond 18 Aout 2022








Mes rêves ne font jamais peur, et ne me blessent pas, je n'y apparais pas paumée et inadéquate. La plupart du temps ils sont plutôt basiques, du genre romance passionné ou péripéties sous les tropiques, ce qui me permet de passer un moment agréable. Le reste du temps, c'est l'inverse, ils sont métaphoriques au possible ce qui me donne une excuse pour ne pas tenter de les comprendre.


*


Lucas et son père arpente la pièce, scrutant chacune de mes œuvres. Ernesto. Le sanglier à écailles. La belette, qui n'en a que le nom. Les lèvres du gosse expulsent des qualificatifs comme un clocher sonne les coups de minuit. « Remarquable. » « Étonnant. » « Fantastique. » Son père embraie. « Prodigieux. » « Saisissant. » « Crépusculaire. » sans que je parvienne à déterminer si leur attitude est ironique  –bien que l'enfant me paraissent un peu jeune pour manier le second degré avec tant de verve.







Nicolas Garma-Berman est né en 1981, il vit à Marseille. La fille aux plumes de poussière est son premier roman. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Bilan novembre 2022

Articles populaires