dimanche 13 janvier 2019

Une éducation

Tara Westover






  • Broché: 400 pages
  • Editeur : JC Lattès (9 janvier 2019)
  • Collection : Essais et documents
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Johan Frederik Tel Guedj









Idaho, dans les années 90. Tara n’a pas d’acte de naissance, n’a jamais fréquenté l’école ou consulté un médecin.  Ses parents mormons et survivalistes vivent de l’exploitation d’une casse , dans l’attente de la fin du monde. C’est avec un bagage extrêmement réduit et presqu’entièrement autodidacte, qu’elle décide à seize ans de postuler pour l’université, ce qui la conduira au titre de docteur en histoire, elle qui n’ait jamais entendu parler de l’Holocauste lorsqu’elle assiste à ses premiers cours d’histoire!

Le parcours est édifiant, mais au cours du récit c’est surtout le conflit entre la loyauté à sa famille et ses aspirations de développement personnel (pas au sens mystique de recherche de la félicité) qui ressort. Consciente de la folie de cette famille détraquée, entre la pathologie du père et la violence extrême de l’un de ses frères, la rupture est quasi-impossible. Malgré la place qu’elle s’est faite dans le milieu universitaire, amplement méritée, la tentation est grande de faire allégeance avec les siens, au risque de se perdre corps et âme.



Cette autobiographie plébiscitée outre-atlantique a pour première qualité de laisser place au doute de la narratrice quant à l’authenticité de ses propres souvenirs , parfois en contradiction avec les notes de son journal intime, ou avec les témoignages de ses frères et soeurs. Et c’est cette incertitude qui donne toute sa valeur au récit, que l’auteur n’a pas tenté d’embellir ou de noircir, et qui le rend encore plus convaincant.



Le récit est tellement impressionnant, qu’il n’est pas question de s’arrêter une seconde pour se poser des questions sur le style ou la traduction . On est tout simplement happé par l’énormité des faits, d’autant qu’ils sont contemporains. On repose aussi bien des questions sur ce qui peut amener une telle famille à avoir pignon sur rue, de nos jours, avec un discours si dément et un tel aveuglement.

Inutile de dire que c’est suffisamment fort pour ne pas tomber dans l’oubli rapidement


#Uneéducation #NetGalleyFrance




Autre des sept enfants de mes parents n'ont pas d'acte de naissance. Nous n'avons pas de dossiers médicaux, parce que nous sommes nés à la maison et n'avons jamais vu un médecin ou une infirmière.

Cela arrive parfois, dans les familles : un enfant qui ne cadre pas, au rythme décalé, dont le compteur est réglé sur la mauvaise fréquence. Dans notre famille, c'était Tyler. pendant que nous nous trémoussions, lui dansait la vase. Il était sourds à la cacophonie de nos existences, et nous étions sourds à sa calme polyphonie.

*

J'étais agenouillée sur le tapis, et j'écoutais mon père tout en examinant cette étrangère, et je me sentais en suspens entre eux deux, attirée vers l'un et l'autre, repoussée parles deux. Je comprenais qu'aucun avenir ne pourrait les contenir, qu'aucun destin ne pourrait les tolérer, elle et lui en même temps. Je rentrais une enfant pour toujours, ou je le perdrais.









Tara Westover est une mémorialiste américaine née en septembre 1986 à Clifton, dans l'Idaho. Elle est connue en particulier pour son ouvrage autobiographique "Educated". 
Elle vit à New-York



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire