lundi 25 mars 2019

Raisons obscures

Amélie Antoine









  • Broché: 381 pages
  • Editeur : XO (7 mars 2019)
  • Langue : Français
  • Existe en version numérique








La situation initiale est banale. Deux familles, les parents quadra , trois enfants,  avec les problèmes du quotidien, boulot, fatigue, ados, usure du couple, la routine en quelque sorte. Et toute la première partie du roman est construite dans ce décor ordinaire, tandis que surgissent pour chaque couple quelques événements un peu plus dramatiques : adultère, voisin bruyant, rien non plus qui puisse faire la une d’un journal même local. Mais si cette réalité dépeinte avec un souci du détail était l’arbre qui cache la forêt? Si derrière ce tableau familier se tramait un drame redoutable?

C’est la deuxième partie qui le dira. Ecrite sur un ton très différent, laissant parole aux enfants et surtout deux d’entre eux, on découvre ce qui couvait sous la cendre, et même si encore un fois et malheureusement il n’y a rien d’original, on est secoué par ce qui se dessine, et sans espoir, puisque le dernier chapitre de la première partie laisse deviner l’issue.


Tout l’intérêt du roman réside dans l’approche intime des processus psychologiques qui sont en cause dans le harcèlement, que ce soit chez le victime ou chez le bourreau. On comprend très bien toute la souffrance et les mécanismes de défense à l’origine de la relation mortifère, sans pour autant avoir envie de l’excuser, et la descente aux enfers de la victime, avec la dépréciation de soi, la culpabilité, et la volonté de protéger son propre entourage. 

On ne peut s’empêcher d’en vouloir un peu aux parents, pris dans leurs propres difficultés, alors que certains détails auraient dû attirer leur attention. Le phénomène est hélas suffisamment fréquent pour que l’on soit vigilant.


Les deux parties sont donc très inégales, la première étant une mise en place du décor. elle prend cependant toute sa valeur lors du récit des deux ados, en révélant ce que l’on devait repérer derrière les faits insignifiants

Un bon état des lieux et une analyse pointue du harcèlement.

#RaisonsObscures #NetGalleyFrance




J’ai honte de ne pas être celle qu’il faudrait. J’ai honte que ça soit tombé sur moi, j’ai honte d’être haïe comme ça, sans rien pouvoir faire pour me racheter. Et même si je n’avais pas honte et que j’allais pleurnicher dans les jupes de ma mère, le résultat serait encore pire. Peut-être qu’elle ne me croirait pas, ou qu’elle minimiserait la situation, tu sais, moi aussi, je n’avais pas beaucoup de copines quand j’avais ton âge, ce n’est pas très grave, ma chérie !








Antoine est née en 1984, ce qui en fait encore d’elle, d’après son éditeur, une « jeune trentenaire ». Elle vit à Lille avec sa famille.
Raisons obscures est son cinquième roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire