mardi 16 avril 2019

Journal d'un marchand de rêves

Anthelme Hauchecorne








  • Broché: 544 pages
  • Editeur : French Pulp éditions (31 mai 2018)
  • Collection : Anticipation
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français











Bienvenue au pays des rêves! Attention cependant : on n’est pas au pays des rêves bleus, mais dans l’univers glauque de quelqu’un qui aurait un poids sur la conscience. Walter Krowley intègre le boudoir qui mène dans un monde peuplé d’Outlaws, de Poltrouilles et où les héroïnes ont plus à voir avec Demi More dans A Armes égales, qu’avec Sissi impératrice. Confronté à des hordes de créatures peu amènes, parmi lesquelles il devra faire le tri entre alliés et ennemis, il traine aussi comme un boulet une chimère inquiétante : son Ça. Le travail est colossal, décrypter les signes, déjouer les pièges, et trouver la manne qui est à la source de son inspiration créatrice, une substance hautement addictive et convoitée  : du  sable. Tandis que peu à peu, de révélations en énigmes, un secret sans doute à l’origine de cette épopée onirique sera dévoilé.

Dans un décor steampunk, foisonnant de trouvailles esthétiques mais aussi symboliques, on accomplit un voyage extraordinaire. Très visuel, bourré de références, littéraires, musicales, cinématographiques, l’ensemble est dense. Hormis un passage aux trois quarts du roman où l’on aimerait bien que cela avance un peu plus vite, impossible de s’ennuyer. D’autant que l’écriture est à la hauteur : rythmée, drôle, avec des dialogues percutants, et le sens de la formule. Quel talent!

Et ces décors ne sont pas là que pour faire joli, une vraie histoire, un scénario solide assoit l’édifice, du dramatique accident initial, au dénouement peu prévisible, on est mené pieds et poings lié dans ce récit fantastique qui pour moi, est un modèle du genre. 


Merci  à Babelio et aux éditions French Pulp pour cette belle découverte.



Il existe un stade de nullité en deçà duquel un carnet d'adresses bien rempli n'est d'aucun secours.,J'en suis l'incarnation.

*

- Pas causant, hein? Pas grave, ce n'est pas ta conversation qui m'intéresse. Combien tu pèses?
- Quel rapport?
- l'Humanité se répartit en deux catégories, ceux qui portent un flingue et ceux qui répondent aux questions. Combien?

*

- Où est l'agent Davis?
- Devant vous
- Il doit y avoir erreur.
- Je sjuis D.A.V.I.S. - Drone Administratif de Vérification et d'investigation des Songes. Veuillez me suivre. Je vous brieferai chemin faisant.

*

Il te reste beaucoup à apprendre. Le concept de "Noosphère" par exemple. Les professeurs Vernadsky et Teilhard de Chardin l'ont inventé en 1922. Ils avaient anticipé l'apparition d'une conscience collective chez l'espèce humaine, avec l'accélération des moyens de communication. Internet, les smartphones, ces gadgets modernes leur donnent raison...

*

Butch a dégainé son arme, une étrange créature en forme de fusil. Vu de près, son Ça évoquait le fruit des amours délictueuses d'un phase et d'une Winchester. 

*

Dommage? Tu dérailles, Walt. Dommage est le mot adéquat quand tu rates ton bus. En revanche, quand une civilisation entière sombre dans l'oubli, un humain avec toutes ses facultés emploierait les termes apocalypse, cataclysme, ou bien désastre.











Anthelme Hauchecorne, né le 27 janvier 1980, est un auteur français de romans et nouvelles fantastiques, ancrés dans des univers gothiques, baroques ou steampunk.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire