vendredi 23 août 2019

Après la fête

Lola Nicolle







  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Les escales éditions (22 août 2019)
  • Collection : Domaine français
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français











C’est un constat doux-amer, une sorte d’état des lieux socio-culturel d’une génération née à la fin du vingtième siècle, et qui doit bâtir son futur sur des sables mouvants, tant l’incertitude est grande sur l’avenir qui nous attend tous. 

C’est aussi une observation fine du fonctionnement d’un couple, qui au delà des illusions et des promesses imprudentes, se délite lentement sur fond d’inégalité des chances. Une fois la passion apaisée, il faut peu de choses pour que le quotidien se consomme  sur des rancoeurs enfouies. 

Raphaëlle a la chance de trouver immédiatement du travail après l’obtention de son diplôme. Antoine reste sur le pavé. Il n’en faut pas plus pour que les stigmates du fonctionnement du couple, que l’on voudrait reléguer au passé, surgissent malgré tout : le féminisme est un combat pas encore gagné et la plume de Lola Nicolle le revendique clairement. 

L’écriture est résolument moderne, convaincante, lucide, douce et énergique à la fois et très agréable à parcourir.

Malgré un a priori plutôt négatif lié au thème, j’ai finalement beaucoup apprécié ce roman très contemporain mais pas désespéré.


Nous ne croyions plus au lien sacré du mariage, mais nous cherchions l’amour comme une marchandise par laquelle nous réaliser, plus que tout posséder. Quelque chose dont nous pouvions à loisir disposer, quelque chose qui serait assez solide pour nous définir. 

*

Les regrets ressemblent au sable qu'on rapport avec soi, après la plage du mois d'août.

*

La vie ressemble à une feuille de papier. Parfois, pour avoir moins mal, on voudrait en effacer les plis. Les souvenirs comme des origamis. Puis, on voudrait retrouver une surface vierge, prête à prendre une nouvelle forme. On a beau tenter de l’aplanir, il reste toujours les marques des pliures anciennes. 



Lola Nicolle est titulaire d’une licence de lettres modernes à l’Université Paris VII (2010-2013) et d’un master d’édition à Paris XIII (2014-2015). 

Éditrice aux éditions de l’Iconoclaste depuis 2016, elle rejoint le groupe Delcourt en 2019 pour développer au printemps 2020 une collection de littérature française. 

Elle est l’auteure d'un premier recueil de poésie, "Nous oiseaux de passage" (Blancs volants, 2017), et a participé à l’ouvrage collectif "Les Passagers du RER" publié aux éditions Les Arènes en 2019.

Elle signe son premier roman avec "Après la fête" (2019). 









Aucun commentaire:

Publier un commentaire