lundi 27 juillet 2020

La Nanny ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


Gilly Macmillan




  • Broché : 432 pages
  • Editeur : Les escales éditions (11 juin 2020)
  • Collection : Les escales noires
  • Traduction (Anglais) : Isabelle Maillet
  • #LaNanny #NetGalleyFrance





Une nanny, c’est l’enfance, la douceur, le refuge des petits et grands chagrins des jeunes années, c’est la consolation des peines qui blessent les existences en devenir…Pas chez Gilly Macmillan! 

Cette  Nanny, elle pince, en douce, elle ment, elle séduit les grands pour mieux maltraiter les petits. Pire que ça, elle semble immortelle! C’est Mary Poppins possédée par Carrie.


Pourtant, Jo semble l’apprécier, depuis son plus jeune âge, alors que sa mère n’a que peu de temps à lui consacrer. Que s’est-il donc passé pour qu’Hannah disparaisse brutalement un soir de fête à la maison? 

Lorsqu’elle reparait de nombreuses années plus tard, Jo, veuve et mère d’une fillette, lui confie sans arrière pensée la garde de celle-ci, malgré les réticences de la grand-mère et de la fillette….


Décidément les gardes d’enfants indignes représentent un filon inspirant pour les thrillers (on se souvient de  Chanson douce). L’histoire est glaçante, le suspens terrible, car de  nombreuses questions se posent, et les vérités sont révélées au compte-gouttes dans des chapitres intermédiaires qui refont l’histoire et complètent peu à peu le puzzle. 


On aime aussi l’alternance des témoignages, chaque personnage livrant sa version de l’histoire, que le lecteur peut ainsi reconstituer, et comprendre peu à peu.



Très bon thriller psychologique, qui maintient le doute jusqu’à la fin et laisse le lecteur se perdre dans des hypothèses nombreuses!




La lumière du jour décline dehors et la pièce s'assombrit. Je n'éclaire pas. Je veux voir les reliefs du paysage disparaître et l'obscurité engloutir le lac. J'aimerai aussi qu'elle m'absorbe ici même, qu'elle efface ma dimension charnelle pour ne laisser de moi qu'un pur esprit.

*

L'eau se referme sur le corps. L'engloutit. La barque cesse rapidement de tanguer. Son occupante, consciente de son socle sui résonne étrangement fort dans le silence de la nuit, attend que les remous s'apaisent. Puis elle saisit les rames et s'éloigne d'un mouvement déterminé, ignorant la douleur dans les muscles de ses bras. Je ne peux pas croire que j'aie dû faire ça, pensa-t-elle. Je ne supporte pas l'idée d'avoir fait ça.

*

 - C'est quoi, çà? 
elle se lève pour pour examiner un objet que le vaguelettes ballote le long de la berge. Il a la forme de celui qui lui bloquait le pied. Elle le ramasse, avant de se trouver vers moi pour me le montrer. J'ai l'impression que mon sang se fige dans mes veines. 
- C'est bizarre..., murmure-t-elle.
Elle n'a pas encore compris ce que c'était, contrairement à moi.






Gilly Macmillan
est une auteure anglaise, 
Elle a fait ses études en histoire de l'art à l'Université de Bristol et à l'Institut Courtauld de l'Université de Londres.
Elle a travaillé pour The Burlington Magazine, à la Hayward Gallery et a été professeur de photographie dans le secondaire avant de se consacrer à l'écriture à temps plein








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire