samedi 4 juillet 2020

Un pique-nique presque parfait ⭐️⭐️⭐️

Faith Martin


Un pique-nique presque parfait : pour les fans de "cosy crime" (HarperCollins) par [Faith Martin]

  • Broché : 288 pages
  • Editeur : HarperCollins (17 juin 2020)
  • Collection : HarperCollins
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Alexandra Herscovici-Schiller

Un Pique-nique presque parfait est le deuxième tome de la série Loveday et Rider. Le Corbeau d’Oxford avait permis de faire connaissance avec le couple d’enquêteurs, Trudy Loveday une jeune stagiaire dans la police et Clement Ryder, le coroner qui voudrait faire l’impasse sur les symptômes d’un Parkinson débutant. Nous sommes dans les années 60, et c’est Oxford qui sert de décor.


Lors qu’un pique-nique au bord de la rivière,  organisé par un petit groupe d’étudiants aristocrate, dont le détestable Littlejohn, une banale collision entre trois barques tourne au drame : le corps d’un étudiant est retrouvé près de la berge. Il s’est noyé. Et le capitaine Jennings a bien envie de s’en tenir au verdict non concluant du jury, et de classer l’affaire, soucieux de ne pas mettre en cause les familles huppées de la ville universitaire. 


C’est compter sans le Dr Clement Ryder, qui réclame l’aide de Trudy, pour approfondir les quelques détails troublants des témoignages.


Les personnages sont sympathiques, et particulièrement la jeune Trudy dont l’obstination à se faire une place dans ce monde misogyne de la police anglaise dans les années 60. Et on apprécie les efforts didactiques du coroner pour canaliser l’intelligence vive de la jeune stagiaire, dont il pressent la compétence. 


L’enquête n’est pas particulièrement originale, mais met agréablement en scène la vie quotidienne routinière, ici bouleversée, d’une petite ville anglaise.


Alors, poursuivre la série? Pourquoi pas


Merci à Babelio et aux éditions Harper Collins pour leur confiance




Jimmy  Roper s'arrêta pour laisser passer Tyke, son bâtard noir et blanc vieillissant, mais toujours aussi curieux, lever la patte contre le mur donnant sur Port Meadow. C'était une belle après-midi de mi-juin, avec un soleil éclatant qui semblait indiquer que la température grimperait en flèche avant midi.
On aurait pu croire que par une journée pareille, rien de mal ne pourrait arriver.

*

Trudy commanda un welsh rarebit, et une tasse de thé au comptoir, en espérant qu'elle parviendrait à masquer sa nervosité. Pour un observateur extérieur, elle n'avait aucune raison de s'inquiéter.
Elle était dans un cafétéria au sous-sol d'une librairie juste en face de la gare, un endroit chaleureux et abordable qui regorgeait d'étudiants sans le sou (d'après eux), plus quelques vendeurs du coin, attirés par le menu déjeuner au prix attractif.
La majorité ds clients fumait, rendant l'atmosphère du petit réfectoire suffocante.


Faith Martin











Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l’auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire