mardi 8 septembre 2020

Alabama 1963 ♥️

Christian Niemiec 

Ludovic Manchette



  • Broché : 384 pages

  • Éditeur : Cherche Midi (20 août 2020)

Existe en version numérique





Le titre est sans mystère : nous sommes en Alabama en 1963. Le cadavre d’une petite fille, violée avant d’être assassinée est retrouvé quelques jours après sa disparition. Les parents éplorés font appel à la police locale, que l’affaire intéresse peu ! En effet, la petite victime est noire. Le ton est donné pour la suite, lorsque l’on fait connaissance avec Adela, qui vend ses services de femme de ménage à de riches blanches.  On ne s’étonne pas de la façon dont elle est traitée. Elle a pourtant de la chance, Adela, car l’une de ses patronnes est une vieille dame fantasque qui semble douée d’une lucidité paranormale, et qui la traite presque en égale.


La situation se corse lorsqu’une deuxième famille signale la disparition de leur fille, et fait appel à un détective, exaspérée par la nonchalance de la police. Seulement voilà, le détective en question est une caricature d’enquêteur, alcoolique, vivant dans une bauge en compagnie d’un chien et d’un chat et passant le clair de son temps au bar voisin. C’est une blague d’une de ses compagnons de beuverie, flic, qui sera à l’origine de la rencontre avec Adela…


La première qualité de ce roman réside dans la précision de l’écriture. A quatre mains les auteurs ont réalisé un bijou de dialogues savoureux, qui mettent en scène la malice d’Adela et les restes de bon flic qui sommeillent encore en Bud. 


On adore aussi les personnages secondaires, les copines d’Adela avec leurs remarques ironiques à l’égard des blancs, et qui montrent  bien   que les blagues racistes fonctionnent aussi dans l’autre sens. Pas de manichéisme : les imbéciles sont répartis sans distinction de couleur !


Si on rit sans retenue en parcourant les échanges entre Adela et Bud, on est aussi cueilli par l’émotion , pour des raisons que je ne peux révéler sous peine de divulgacher.



Merci donc aux auteurs pour cette histoire superbe 


Et à Bruno de la librairie Ar Vro à Audierne de m’avoir convaincu grâce à ses arguments de découvrir ces deux nouveaux talents.




La chaleur écrasante semblait avoir endormi la clairière : ses hautes herbes jaunies, son immense chêne perdu au beau milieu, les corbeaux perchés là-haut, et la petite fille couchée en bas, quelques mètres plus loin. De temps en temps, l'un des oiseaux ouvrait un oeil sceptique sur l'intruse d'une dizaine d'années allongée les yeux fermés, la bouche entrouverte. Rien ne troublait le repos de la belle endormie : ni le soleil cuisant, ni la mouche qui ne cessait de venir effleurer sa joue, ni le brin d'herbe qui lui chatouillait l'oreille. Elle ne cilla même pas lorsqu'un scarabée sortit de sa bouche. 

*

"Quoi ?! Vous n'êtes pas un peu folles ? M'sieur Larkin m'a demandé de venir avec lui pour son enquête sur le meurtre des petites filles . Parce que les gens, en me voyant, lui ouvrent plus facilement porte.
- Et pourquoi, lui, il t'ouvre la portière  ? demande Fran.
-Parce qu'elle est bloquée de l'intérieur ! 
- Alors tu fais des enquêtes maintenant ! ...ironisa Renee
-Non, on peut pas dire ça, répondit Adela.
- J'ai perdu une culotte, tu peux m'aider à la retrouver ? s'amusa Renee
- Oh oui, sûrement. Vu le gabarit, elle ne doit pas passer inapercue !
- ...perçue." 

*

Ce matin, à l'arrière du bus, on ne  parlait que de ces deux jeunes filles noires qui, la veille, avaient intégré West End, un lycée de la ville jusque là réservé aux Balcons. Surtout, on parlait de ces élèves blancs dont la majorité avait refusé d'entrer en classe et de ces idiots qui avaient traîné derrière leur voiture un mannequin noir.  Et aussi de la police qui, à ce qu'on racontait, n'y avait rien trouvé à redire, sinon qu'ils roulaient un peu vite, et qui les avait seulement priés de ne pas klaxonner ainsi devant une école.








Ludovic Manchette et Christian Niemec sont des  traducteurs français. 


Ils adaptent les dialogues de séries et de films de l’anglais vers le français. 

"Alabama 1963" (Cherche Midi, 2020), est leur  premier roman. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire