mercredi 13 octobre 2021

La fille que ma mère imaginait ⭐️⭐️⭐️⭐️

 Isabelle Boissard




  • Éditeur ‏ : ‎ Les Avrils (5 mai 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 224 pages







Quand elle décide de confier ses pensées journalières à un carnet « peau de taupe » , elle est expatriée à Taïwan ("Putain, une île !") contre son gré, trop loin, trop étranger, trop ambiance expat…


La nouvelle d’un accident survenu à sa mère , plongée dans le coma lui donne l’occasion de revenir en France et d’en profiter pour rencontrer le gourou en écriture qui lui a soufflé de se confier aux pages planches du carnet. Treize heures d’avion c’est beaucoup pour cette phobique des vols internationaux ! Mais c’est quand même l’occasion de quitter la terre d’exil et ses séismes quasi quotidiens.


Ce cadre proposé est l’occasion de confidences, sur son enfance, ( le risque de perdre sa mère fait resurgir bien  des souvenirs et autant d’émotions).


Le couple la famille, la place qu’elle occupe dans la société dans ce monde si particulier des expatriés, tout cela est exposé pêle-mêle avec beaucoup d’humour et d’esprit. 


Lecture réjouissante et agréable 




Chère peau de taupe, puisque c'est ce que moleskine veut dire en anglais, je vais me coucher sur toi six semaines durant. La consigne est de tenir notre journal intime le temps de l'atelier.

C'est décidé j'arrête de fumer.

Cherche femme avec libido pour remplacer épouse en congé lassitude. Reconnaissance et gratitude assurée.

*

Bienvenue à bord de Air France.
I am Stéphanie LOISEAU, your flight attendant.
En cas de dépressurisation, un masque à oxygène tombera automatiquement à votre portée. Tirer sur le masque pour libérer l'oxygène. En cas d'évacuation, etc. L'emplacement de votre gilet de sauvetage.Gnagnagnagnagnagnagna.
We wish you a very pleasant flight.
L'avion , c'est comme un paquet de cigarettes on te vend du rêve, mais en insistant bien sur les risques de mort lié à sa consommation.

*

Le journaliste : Fille de physicien, la cinéaste ne goûte guerre la précision. Ce qui lui donne une certaine exigence pour elle et pour son entourage.
Mais alors, fille de concierge, moi je ne goûterais guère quoi ?






Après Clermont-Ferrand, l’Italie et Taïwan, Isabelle Boissard vit actuellement en Suède. 

Ses difficultés à se conformer aux codes de la vie d’expatriée la poussent à réfléchir à la notion de déracinement. 

"La fille que ma mère imaginait" (2021) est son premier roman. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire