Pourquoi pas la vie ⭐️⭐️⭐️

Coline Pierré











Une biographie de Sylvia Plath, la célèbre poétesse au destin tragique, qui mit fin à ses jours en 1963, le projet est attractif. Se plonger dans les pensées de la jeune femme pour tenter de comprendre son mal-être, de l’inscrire dans un contexte social particulier, ces années où émergeaient à peine les prémisses du féminisme a tout pour plaire. L’ambition des filles restait encore le mariage et la tenue d’un ménage, au détriment de toute velléité de carrière. 


En l’absence de repères biographiques solides, puisque le récit est une fiction, l’autrice nous convie aux échanges de la jeune femme, rescapée d’une tentative de suicide, séparée de son mari et mère de deux enfants en bas âge. Elle confie ses émotions à ses amis Al et Greta. Ses séances sur le divan sont aussi rapportées. 


Tout cela est fort intéressant pour replacer le destin de la poétesse dans son époque. On assiste au début de la carrière d’un groupe de jeunes chanteurs alors inconnus, les Beatles, on frémit à l’évocation des thérapies très expérimentales dans le domaine de la psychiatrie (convulsivothérapie, choc hypoglycémique …)


Portée par le flux de l’écriture très douce et empathique, qui m’a entrainée en me faisant oublier de ce qui s’était vraiment passé, j’ai été extrêmement déçue en réalisant dans les dernières pages du livre que cette biographie était imaginaire et me proposait  ce qu’aurait pu être la vie de la jeune femme si elle ne s’était pas suicidée en 1963 ! Tous les propos recueillis s’écroulent comme une château de cartes. 

Je sors de cette lecture en ayant l’impression d’avoir été bernée, même si la préface prévient qu'il s'agit d'une "réalité alternative".


Je comprends le projet, et après tout, je pourrais me laisser séduire par le même procédé pour ré-inventer la vie d’une célébrité dont je regrette la disparition. Mais lorsque l’on aborde avec des connaissances très limitées un texte comme celui-ci, le but n’est pas atteint. 


Il me reste donc à trouver une biographie plus conforme à la réalité pour tenter d’aborder le mystère de Sylvia Plath.


391 pages L’iconoclaste 17 mars 2022

Sélection POL 2022





A ses yeux, la littérature est comme la table d’un buffet, il y a des mets raffinés, des plats régressifs, des saveurs exotiques, de la pâtisserie délicate, et des préparations, et de préparations modestes mais délicieuses, et Sylvia veut goûter à tout. Non, dévorer tout.

 

 

A quoi sert la littérature si ce n’est pas à commettre cet acte irrationnel : inventer des réalités alternatives à partir de la matière du monde, donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas, déposer des pansements de mots sur les injustices, habiller d’un corps les fantômes, projeter les souvenirs en Technicolor, déclarer notre amour à celles et ceux qui ne peuvent plus nous entendre. 



 


Coline Pierré est une écrivaine française de littérature jeunesse française. Elle est également éditrice au sein de la maison de micro-édition Monstrograph. 


 














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

La limite n'a pas de connerie ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires