Chien 51 ⭐️⭐️⭐️⭐️

 Laurent Gaudé











Appelé sur une scène de crime, Zem apprécie moyennement d’être associé sur cette affaire à une jeune femme qui se trouve de plus être sa supérieure. Un début de polar banal, ce que le mode opératoire ne démentira pas ! Mais voilà, nous sommes en Grèce, ou ce qu’il en reste, alors que le pays en faillite a été racheté il y a de nombreuses années par une multinationale !  L’opération financière s’est assortie de pertes humaines colossales et d’une partition de la région géographique  en zones bien distinctes selon le statut social de leur population. Seules les résidents de la zone 2 bénéficient d’un dôme protecteur contre les ouragans terribles qui surviennent régulièrement. Quant à la zone 1 elle est réservée à une élite politico-économique qui s’affronte au moment où les deux enquêteurs s’intéressent à l’histoire de leur victime, en vue des prochaines élections.


On est donc plongé au coeur d’un futur terrifiant, qui représente une exacerbation de tous les délires du libéralisme. La marchandisation d’un pays et de ses habitants est une dérive extrême mais pas invraisemblable des politiques de notre époque. 1984 en comparaison est un séjour bien-être tout inclus !


Le roman de science fiction se double donc d’une enquête policière que l’obstination de nos deux limiers entraîne sur des territoires de non droit extrêmement préjudiciables pour leur vie !



Bien construit et bien mené, on s’attache vite à l’intrigue et on frémit à l’évocation de cet univers si dénué d’humanité.


Belle réussite une fois de plus pour cet auteur qui excelle quel que soir le genre littéraire abordé !


304 pages Actes sud 17 Août 2022







Même s'ils ne se l’avouent pas, ils ont le sentiment obscur de profaner des territoires interdits. Comment ont-ils réussi à nous faire penser que nous n'étions pas chez nous en ce monde ?


*


D'un coup, la ville devient folle. Lorsque les dirigeants de GoldTex annoncèrent que le rachat de la Grèce était finalisé, les citoyens d'Athènes furent pris de panique.


*


Je tends l'oreille, Sparak. Depuis toute une vie, je fais ça. Le visage à terre. Je me penche au plus bas pour entendre les rumeurs qui courent sur le bitume. Les nouvelles du jour, les humeurs du quartier, les petites bagarres quotidiennes, tout ce brouhaha qui veut juste dire que la rue vit.


Écrivain, romancier et dramaturge, Laurent Gaudé est né en 1972. Auteur de 49 livres, il a aussi écrit Ouragan


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Nuit nigériane

Articles populaires